Le budget de la défense est un investissement et non une dépense

1
16

Le ministre de la défense Avigdor Liberman a déclaré jeudi que le débat sur le budget des forces de défenses israéliennes était « un argument vide de la part de personnes qui ne comprennent ni la sécurité ni l’économie. »

« La réalité nous a obligé à invertir le meilleur de nos énergies dans la sécurité, y compris un énorme investissement financier dans des armes avancées », a-t-il déclaré. « Nos voisins ne déposent par leurs armes et leurs intentions, de près ou de loin, nous sont destinées. »

« Pour cette raison, l’argument concernant le budget de Tsahal… est un argument vide et les affirmations selon lesquelles il s’agit d’une dépense trop importante sont faites par des personnes qui ne comprennent ni la sécurité ni l’économie. »

« Chaque centime donné au ministère de la défense n’est pas une dépense mais un investissement dans la recherche et le développement, dans l’industrie et dans la création d’emplois. Cet investissement a généré 9,2 milliards de dollars l’année dernière dans la « Nation Start-up » et dans l’un des endroits les plus attractifs au monde pour les grandes entreprises. »

Liberman a également appelé le ministre des finances, Moshe Kahlon, à cesser d’essayer de semer la confusion parmi les citoyens et à « investir dans la sécurité des citoyens israéliens. »

Le budget de la défense est un investissement et non une dépense

« Chaque centime donné au ministère de la défense n’est pas une dépense mais un investissement dans la recherche et le développement, dans l’industrie et dans la création d’emplois. Cet investissement a généré 9,2 milliards de dollars l’année dernière dans la « Nation Start-up » et dans l’un des endroits les plus attractifs au monde pour les grandes entreprises. »

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.