Rav Eliahou Boubli – Un grand enseignement donné par le Baal Chem Tov

0
56

Un grand enseignement donné par le Baal Chem Tov sur la Paracha de Nitsavim.

Tout homme, Baal Téchouva, ressemble à une personne pénétrant dans une chambre noire, avec une lumière, celle-ci finira par chasser les ténèbres. C’est à cela qu’est comparée la Téchouva.Il cite la Guemara berakhot  34b : ‘Tout endroit où se tient un Baal Techouva, le Tsadik ne peut s’y tenir’.

Quelle en est la raison ?

Réponse : Le Baal Techouva a déjà connu le côté opposé de la Kedoucha, ignoré par le Tsadik, pour cela, il appliquera Torah et Mitsvot d’une façon particulière, c’est-à-dire, avec engouement, amour investissement et joie. Tout est nouveau pour lui.

Le Tsadik, n’ayant connu que l’univers de Torah et Mitsvot, n’aura pas la même implication.

En réalité, il y a deux choses à savoir :

La première : concernant le Baal Téchouva tout est neuf pour lui, il mettra donc toutes ses forces dans son Avodat Hashem.

La seconde : concernant le Tsadik, qui n’a pas connu l’opposé, qui a toujours appliqué les Lois du Divin, il peut facilement tomber dans l’habitude.

Il est écrit au nom du Tsafnat Paneah et au nom du Pirke de Rabbi Eliezer

« Si les responsables du peuple viennent à améliorer leur condition spirituelle comme Moshe Rabeinou, à ce moment-là ils devront s’investir avec le peuple. Cependant si le peuple lui-même se rend compte de l’impuissance des maîtres, ils devront faire les efforts pour eux-mêmes et ne pas dépendre de ces maitres.»

Le Baal Chem Tov nous dit qu’il existe deux manières de faire des réprimandes :

Le premier cherchera à s’appliquer sur les mots utilisés, que les paroles soient belles et attirantes mais, malheureusement, elles ne viennent pas du plus profond du cœur.

Le deuxième enseignement est, à l’inverse, celui qui viendra du plus profond du cœur sans prêter attention aux paroles, agréables ou non.

À ce sujet, nous devons prendre conscience de la faiblesse du peuple comme il est écrit dans le Psaume de David haMele’h, chapitre 89-15 : « Heureux le peuple connaissant les chants de victoire, Eternel à la lumière de ta Face, ils marcheront ». De ce verset il en déduit quel que soit l’homme, il a le potentiel ordinaire de pouvoir suivre le chemin de l’Eternel afin de se rapprocher et se coller à Lui.

C’est aussi ce que l’on retrouve dans les Selihot רחמנה דעני לעניי lorsque l’on dit « Maître du Monde répond aux pauvres », sous-entendu nous, les hommes du peuple.

Que cette année nous soit favorable et que nous puissions, chacun de nous, accéder au Programme Divin, perpétuer le travail de nos Avot et réaliser, enfin, ce pourquoi nous sommes venus sur Terre. rav e. Boubli

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.