Tunisie: Des émeutiers ont tenté de mettre le feu à la Ghriba, la synagogue de Djerba ! (Vidéo) – par David ILLOUZ

0
91
La grande synagogue de l’île de Djerba, en Tunisie, la Ghriba, a failli être incendiée mardi après que des habitants aient lancé des cocktails Molotov sur le bâtiment pour y mettre le feu……Détails……..

Le fils du Gabbai de la synagogue, Eli Trabelsi, a déclaré au journal londonien en langue arabe Al-Quds al-Arabi que des émeutiers ont tenté d’incendier la synagogue.
Les images montrent que la synagogue a subi des dommages à la synagogue.
Le contexte de cette émeute est les manifestations organisées ces deux derniers jours dans tout le pays en raison de l’augmentation du coût de la vie et de l’introduction d’une nouvelle loi fiscale en début d’année.
Selon l’agence de presse France24, de violentes confrontations ont eu lieu entre des manifestants et les forces de sécurité, comme ce fut le cas la veille.
Un civil a été tué jusqu’à présent lors d’une manifestation dans la ville de Tabarka, près de la frontière avec l’Algérie.
Il convient de noter que le ministère tunisien de l’Intérieur a nié qu’une personne ait été tuée à la suite des affrontements avec la police.
« Ce que nous avons vu hier n’était pas des manifestations, mais des gens qui cassent, volent et attaquent les citoyens de la Tunisie », a déclaré le Premier ministre Youssef a-Shahid aux médias.

Dans une démocratie, il n’y a pas de manifestations la nuit, le droit de manifester est ancré dans la constitution, et le gouvernement est prêt à écouter, mais seulement par des moyens pacifiques », at-il ajouté.
Une fois de plus, les juifs sont les souffres-douleurs de ces sauvages…..
Rappelons que la Ghriba est une synagogue tunisienne qui constitue l’un des principaux marqueurs identitaires des Juifs de Djerba, l’une des dernières communautés juives vivantes du monde arabe.
Elle fait l’objet d’un pèlerinage annuel, à l’occasion de la fête juive de Lag Ba’omer, rassemblant plusieurs milliers de pèlerins.
C’est aussi l’une des principales attractions touristiques de l’île de Djerba.
Sa renommée est basée sur les nombreuses traditions et croyances qui soulignent son ancienneté et le fait qu’elle contiendrait des restes du Temple de Salomon.
Historiquement, le pèlerinage rassemblait les membres des communautés locales et plus largement les Juifs de Tunisie et de la Libye voisine.
Avec le départ des Juifs des pays arabes, les visiteurs viennent surtout de France et d’Israël.Ghriba signifie « étrange » en arabe et reflète le statut spécial de la synagogue dans les traditions juives de Tunisie.
Elle est la plus connue d’un certain nombre de synagogues portant le même nom et situées en divers lieux d’Afrique du Nord : en Tunisie, en Algérie et en Libye.
Selon la légende la plus populaire, imprimée pour la première fois dans un livre du rabbin Abraham Haim Addadi de Tripoli (Hashomer Emet publié à Livourne en 1849), des prêtres appelés Cohanim se seraient installés sur l’île de Djerba après la prise de Jérusalem et l’incendie du Temple de Salomon par l’empereur Nabuchodonosor II en 586 av. J.-C.
Ils auraient emporté un élément du temple détruit qui aurait été inséré dans la synagogue; les visiteurs peuvent voir une pierre incorporée à l’une des voûtes de la synagogue et qui serait la pierre originale rapportée de Jérusalem.

Source http://koide9enisrael.blogspot.co.il/2018/01/tunisie-des-emeutiers-ont-tente-de.html

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.