Histoire de la semaine : Une histoire véridique rapportée par le Rav Eliyahou Hassan.

0
107

Une histoire véridique rapportée par le Rav Eliyahou Hassan dans son excellent livre « sur la paracha ».

«Aux Etats-Unis, un industriel juif possédait une usine de sachets pour sandwiches. Chaque paquet devait contenir 100 sachets.

L’appât du gain aidant et sous la pression de sa femme et son beau-frère, notre homme décida de ne mettre que 95 sachets dans chaque paquet se disant que personne ne viendrait vérifier. Avec le temps, notre industriel n’en mettait que 90, puis 85, pour finir à 80.

Il vendit 80 sachets pour le prix de 100 !!!

Mais un jour, pris de remords et ressentant même du dégoût pour sa propre personne, il décida de se repentir et d’arrêter de vivre sur le dos des pauvres consommateurs.

Il alla demander conseil à son Rav qui lui expliqua la gravité de son acte et chercha avec lui des solutions pour dédommager les victimes.

Le Rav conseilla, alors, à l’industriel de placer dorénavant, 120 sachets au lieu de 100 et de prier pour que Hachem fasse en sorte que toutes les personnes qui auraient été lésées puissent être remboursées.

Quelques temps plus tard…

Un journaliste désirant faire une enquête sur…

Les sachets sandwiches pris contact avec notre industriel…Rendez-vous est pris.

Le journaliste, méfiant dans l’âme, prend un paquet et commence à compter : 1,2…50, 100…120 !

Ce doit être une erreur, se dit-il.

Il prend un autre paquet et recommence son manège…1,2…50, 100…120 !!!

En fin de compte, il écrivit un excellent article sur cette société qui se souciait tellement des consommateurs, au point de gratifier chaque client de 20 sachets supplémentaires.

Ce fut pour notre industriel une publicité sans nom…

Une  publicité vantant tout le bien, que peuvent engendrer « l’honnêteté » et le « repentir ».

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.