Trois Palestiniens soupçonnés d’avoir mis le feu dans une réserve naturelle près de la mer Morte

0
133

Deux Palestiniens de Jérusalem-est et un autre de Cisjordanie soupçonnés d’avoir volontairement mis le feu dans la réserve naturelle d’Einot Tsukim, située au nord de la mer Morte, ont été arrêtés par la police israélienne mardi matin.

Selon les autorités, les trois hommes étaient à bord d’un véhicule dont la conduite était « suspecte ». Une forte odeur d’essence se dégageait de la voiture et des vêtements des Palestiniens, tous âgés d’une vingtaine d’années.

Les jeunes hommes sont soupçonnés d’être à l’origine du feu qui a détruit plus de 50 hectares de végétation, où se trouvaient certaines espèces de plantes rares.

Suite à l’incendie, la route 90 – la plus longue d’Israël – a dû être partiellement fermée.

 

Seize équipes de pompiers ainsi que quatre avions ont été dépêchés sur les lieux pour tenter d’éviter la propagation des flammes au sein de la réserve naturelle. Le feu a pu être contenu mardi matin, après plusieurs heures d’incendie.

Département des pompiers de Judée et SamarieImage de l’incendie déclenché dans la réserve naturelle d’Einot Tsukim, le 11 septembre 2018
Département des pompiers de Judée et Samarie

Selon le département des pompiers, une évaluation d’urgence va avoir lieu dans la journée et les autorités décideront à ce moment comment se poursuivront les opérations.

Trois Palestiniens soupçonnés d’avoir mis le feu dans une réserve naturelle près de la mer Morte

Image de l’incendie déclenché dans la réserve naturelle d’Einot Tsukim, le 11 septembre 2018 Département des pompiers de Judée et Samarie Deux Palestiniens de Jérusalem-est et un autre de Cisjordanie soupçonnés d’avoir volontairement mis le feu dans la réserve naturelle d’Einot Tsukim, située au nord de la mer Morte, ont été arrêtés par la police israélienne mardi matin.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.