Rav Eliahou Boubli : « Rosh haShana, un nouveau départ « 

0
36

Un cours à écouter et à diffuser avant d’entamer les fêtes de Tishréï b’H

Avez-vous remarqué que lorsque la fin de l’année civile arrive, toutes les nations célèbrent les fêtes de fin d’année. Quand Rosh ha-Shana arrive, Aam Israël ne célèbre pas la fin de l’année, même si nous sommes jugés par Hashem sur notre comportement durant cette année qui se termine, il célèbre le début de la Nouvelle année, le début d’une vie nouvelle.Hashem nous donne la chance d’envisager notre avenir comme un renouveau.Nous n’établissons pas la liste de nos fautes en promettant, du bout des lèvres, de ne plus les refaire. Non, à Rosh ha-Shana, nous ouvrons b’H une nouvelle page du Livre de la Vie en faisant table rase du passé. Cependant, nous devons réparer nos fautes du passé pour nous projeter dans ce futur et non pas les traîner avec nous. Nous ne pouvons pas vouloir faire Techouvah et rester dans les « mêmes pompes, les mêmes habits ». Ce n’est pas possible!
Nous devons totalement nous détacher de ce que nous avons été auparavant pour renaître avec Lev tov, Ayin tova et Midot tovot grâce notre travail sur nous-mêmes, grâce à notre volonté de grandir dans l’Avodat Hashem. Le Maître du Monde est près de nous pour nous construire un merveilleux futur, mais Il a besoin de nous sur un point : lui montrer notre volonté de devenir enfin Bnéi Israël, Son peuple, celui qu’Il a choisi pour Le dévoiler sur Terre, et d’accepter d’être différent des autres peuples car c’est de nous que doit venir Sa Lumière et tout le Bien qu’Il attend de répandre sur la Terre.

Nous devons aussi arrêter de penser à notre nombril, même si nous traversons des turbulences, Hashem a Son projet dans lequel Aam Israël joue le Premier rôle, mais ce Projet c’est POUR LUI par pour satisfaire nos besoins matériels. De nos jours, il est très difficile de faire entendre ça, Eloul et b’H Rosh haShana, Yom Kippour sont aussi là pour nous réveiller à cette réalité : Hashem attend de nous des actes définitifs et entiers pour nous soumettre à Lui et Lui seul. Oublier le joug de la matérialité pour être libre ! Nous pouvons être esclaves de ce monde matériel en courant toujours pour acquérir plus, mais nous ne serons jamais des esclaves pour Hashem, nous serons Ses Serviteurs, Ses Enfants…. Rappelez vous une chose importante : la Techouvah c’est Briout haNefesh! Un nouveau souffle! Shana Tova le Koul’hem!!!

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.