Entre 1998 et 2018, ces drôles de similitudes

2
46

Il y a vingt ans, les Bleus décrochaient leur première étoile. Cette année-là un certain nombre d’événements qui ont aussi eu lieu en 2018 s’étaient déjà produit. Des similitudes que beaucoup de supporters voient comme des signes annonciateurs d’un succès français cette année. Les voici.

les Bleus avant la demi-finale France-Croatie, de la Coupe du monde 1998. Photo Pedro UGARTE/AFP
les Bleus avant la demi-finale France-Croatie, de la Coupe du monde 1998. Photo Pedro UGARTE/AFP

Le Real Madrid champion d’Europe

Comme cette année, c’est le Real qui avait remporté la Ligue des champions en 1998. Le club Merengue comptait d’ailleurs dans ses rangs un futur champion du monde français : Christian Karembeu. Zizou, n’avait pas encore rejoint l’Espagne à l’époque, mais faisait partie de l’équipe battue par les madrilènes (0-1) en finale : la Juventus. Didier Deschamps faisait d’ailleurs lui aussi partie de l’équipe défaite en finale.

Avec ce titre, la Maison blanche avait mit fin à 32 années de disette dans cette compétition. Cette saison, c’est différent, le Real s’impose pour la troisième fois consécutive en C1, mais toujours avec un Bleu dans l’équipe : Raphaël Varane.

Israël remporte l’Eurovision

Tout comme en 1998, c’est le représentant d’Israël qui s’est imposé à l’Eurovision. A l’époque, c’est la chanteuse Dana International qui avait été primée avec sa chanson « Diva ». Une récompense qu’Israël n’avait plus obtenu depuis 1979.

Le 12 mai dernier, alors qu’Israël ne s’était plus imposé depuis 20 ans, la chanteuse Netta s’est adjugée la victoire avec le très engagé morceau « Toy », qui fait écho au mouvement #MeToo, sur le harcèlement sexuel.

La France dans le groupe C de la Coupe du Monde

En 1998, la première place du groupe A n’était pas réservée au pays organisateur comme c’est désormais le cas, mais au tenant du titre, qui selon le règlement, était d’office qualifié pour le Mondial. Ainsi, c’est le Brésil qui occupait ce poste.

Michel Platini, directeur du comité d’organisation a d’ailleurs avoué plus tard que le tirage au sort avait subi quelques « magouilles », pour faire en sorte que la France ne puisse rencontrer qu’en finale les champions du monde brésiliens. Pour cela encore fallait-il que les deux équipes terminent premières de leur poule.

Cette année, il n’y a, jusqu’à preuve du contraire, pas eu de magouilles. Mais le hasard a voulu que les Bleus se retrouvent à nouveau dans le groupe C.

La Croatie en demi-finale

En 1998, la sélection croate dispute sa  première grande compétition internationale et crée la surprise en se hissant jusqu’en demi-finale. La génération des Suker, Boban ou encore Bilic est la bonne surprise du tournoi. Davor Suker termine même meilleur buteur du tournoi avec six réalisations.

Cette année, on savait les Croates armés pour aller loin. Et Modric et ses coéquipiers n’ont pas déçus. Ils affrontent ce mercredi soir l’Angleterre en demi-finale.

Toutes ces similitudes n’ont en tout cas pas échappé à bon nombre d’internautes. Les Bleus savent ce qui leuilitudes

Comments

comments

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.