Netanyahou : « nous n’autoriserons pas l’entrée en Israël depuis la Syrie »

0
28

Le premier ministre Netanyahou a fait ce matin, à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du cabinet ministériel, les remarques suivantes :

« Le régime iranien sent fort bien la prochaine réimposition des sanctions économiques contre lui. L’économie iranienne est à un point bas. Il faut voir les données pour le croire. L’Iran investit des milliards de dollars dans le financement du terrorisme dans la région et dans le monde entier, et dans l’agression dans la région, au lieu de les investir dans le peuple iranien, et le peuple iranien proteste, et à juste titre.

Le changement de la position américaine vis-à-vis de l’Iran est un revirement stratégique dans la situation d’Israël. Je croyais que ce changement était possible quand je me suis levé contre le monde entier afin d’annuler ce mauvais accord. Notre objectif a toujours été d’empêcher l’Iran de se doter d’armes nucléaires et casser le distributeur de billets que l’accord a offert à l’Iran, qui fiance son agression dans la région, y compris en Syrie.

A une époque où les Etats-Unis frappent économiquement le régime iranien, nous travaillons à empêcher les forces iraniennes et celles de ses mandataires d’établir une présence militaire nulle part en Syrie, et nous continuerons de la faire.

En ce qui concerne le sud de la Syrie, nous continuerons à défendre nos frontières. Nous étendrons l’aide humanitaire dans la mesure de nos capacités. Nous n’autoriserons pas l’entrée sur notre territoire et nous exigerons que l’accord de séparation des forces de 1974 avec l’armée syrienne soit strictement respecté.

Je suis en contact permanent avec le Maison Blanche et le Kremlin à ce sujet. Le ministre de la défense et le chef d’état-major sont en contact similaire avec leurs homologues russes et américains. »

Netanyahou : « nous n’autoriserons pas l’entrée en Israël depuis la Syrie »

En ce qui concerne le sud de la Syrie, nous continuerons à défendre nos frontières. Nous étendrons l’aide humanitaire dans la mesure de nos capacités. Nous n’autoriserons pas l’entrée sur notre territoire et nous exigerons que l’accord de séparation des forces de 1974 avec l’armée syrienne soit strictement respecté.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.