Rav Jerry Lob – Parler à ses enfants du divorce

0
46

Question : Les parents d’un ami de mon fils se sont récemment séparés et sont en instance de divorce. Mon fils m’a juste demandé si je savais que le père de son ami ne vivait plus à sa maison. Ce à quoi, j’ai répondu  » oui « . Mon fils et son ami ont six ans et j’ai aussi une fille de quatre ans et demie et je voudrais aborder le sujet du divorce avec eux de façon appropriée. Votre réponse eu égard à leur jeune âge serait appréciable.

Réponse : Bien que le  » oui  » dans votre réplique soit une bonne entrée en matière, ce n’est sans doute pas ce que votre fils voulait vraiment savoir. Lorsqu’ils entendent parler du divorce ou de séparation touchant leurs amis, les questions que les enfants ne savent pas comment verbaliser comprennent les points suivants : seront-nous les prochains ? Qu’arrive-t-il à la relation père-enfant quand le père s’en va. Si les parents peuvent cesser de s’aimer, peuvent-il cesser d’aimer leurs enfants ?

Tout va bien dans notre famille -Papa et moi et vous les enfants- et tout va continuer ainsi.

Le besoin premier de l’enfant est d’être rassuré. Vous devez dire à votre fils que son père ne va s’en aller (en considérant que cette information est vrai, sinon la réponse sera complètement différente).

Le second besoin est lié à la tristesse et à la peur que va éprouver son ami. Certains enfants de six ans sont plus compliqués que d’autres. Gardez à votre réponse un aspect factuel, simple et direct. Vous pouvez certes parler de la différence entre l’amour conjugal et l’amour parental ; dire que l’amour d’un parent pour son enfant n’est pour toujours et ne dépend de rien d’autre et rappeler combien de pères gardent une relation forte avec leurs enfants même après un divorce. Il est essentiel pour vous de continuer à rassurer votre fils sur la stabilité de votre propre famille et sur le fait qu’elle n’est pas en jeu.

Présenter les choses simplement 

La situation est un peu différente quant à votre fille de quatre ans. Elle ne pose pas de questions mais cela ne signifie pas qu’elle n’a pas saisi la tension planant dans l’air du fait de son frère. Elle aussi a besoin de savoir que papa va rester là où il est et que tout va bien dans la famille.

Le moins de détails possibles sur l’ami de son frère est préférable.

De simples déclarations tel que :  » son père doit partir et pas ton père « ,  » ici tout va bien  » ou  » ton frère est triste pour son ami « .

Parler de D.ieu 

Si vous êtes à l’aise dans la discussion avec vos enfants au sujet de la religion et de Dieu, c’est une bonne opportunité. En fait, c’est une bonne idée de parler même si vous n’êtes pas si à l’aise.

Votre discussion doit contenir les principes suivants :

1- Dieu dirige le monde
2- Dieu prend soin de chacun d’entre nous et nous aime tous (l’ami de ton frère aussi) et il prendra soin de lui et de nous. Essaye de croire en lui.
3- Des événements douloureux peuvent arriver dans la vie mais cela ne remet pas en cause les deux précédents principes.

Conclure toute discussion au sujet du divorce en rappelant à votre enfant que vous et votre mari vous l’aimerez toujours.

SOURCEhttp://lamed.fr/index.php?id=1&art=120

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.