Londres: la police n’empêchera pas les manifestants de porter le drapeau du Hezbollah

2
167
La police britannique fait la distinction entre « l’aile politique » de l’organisation et sa branche armée

Le département de police de Londres a affirmé à une législatrice britannique qu’il n’empêchera pas les manifestants de brandir des drapeaux du groupe terroriste Hezbollah lors du « défilé du jour d’Al Qods », le 10 juin dans le centre de Londres.

Selon The Jewish Chronicle, la police a expliqué dans une lettre destinée à la députée Louise Ellman que « l’aile politique » de l’organisation est légale en Grande-Bretagne – par opposition à sa branche armée.

Citant la lettre, le quotidien rapporte que la police a expliqué que le parlement britannique avait « consciemment choisi » d’interdire une partie du groupe mais pas l’autre, ce qui rend « légal » le brandissement de l’étendard du groupe terroriste.

« Un drapeau n’incite pas nécessairement à la haine religieuse ou raciale. Ce sont les paroles ou les actions de la personne qui détient le drapeau qui peuvent provoquer l’incitation, » peut-on lire sur le document fourni par la police.

MAHMOUD ZAYYAT (AFP)Des partisans du Hezbollah circulent dans les rue de Nabatieh dans le sud du Liban, le 6 mai 2018
MAHMOUD ZAYYAT (AFP)

Le Hezbollah, mandataire armé et formé par le régime iranien, a juré la destruction d’Israël et a défendu des opinions antisémites.

« Nous devons supprimer cette distinction fausse et ridicule entre les ailes politiques et militaires du Hezbollah de la loi britannique. Si nous voyons en juin la mitraillette d’un groupe terroriste antisémite dans les rues de Londres, cela sera dû à l’inaction du gouvernement – ils doivent agir maintenant., » a lancé Mme Ellman, la vice-présidente des « Travaillistes amis d’Israël ».

En juin dernier, elle avait déjà écrit au secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Amber Rudd, pour demander la proscription du mouvement terroriste chiite.

Les États-Unis, la Ligue arabe, les Pays-Bas, Israël et le Canada reconnaissent déjà l’ensemble du Hezbollah comme une organisation terroriste.

Début janvier, la Maison Blanche avait exhorté tous les pays à interdire le Hezbollah.

« J’appelle également tous nos alliés à prendre des mesures plus fermes à nos côtés pour faire face aux autres activités malveillantes de l’Iran », avait déclaré le président américain Donald Trump.

Comments

comments

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.