Rav Yankel Abergel : Les animaux : exemples pour servir Hachem

0
39

BECHEM HACHEM NAASSE VENATSLIAKH

Chère famille, Voyons aujourd’hui une maxime des Pères, que nous avons lu, dans le cinquième chapitre, en préparation à Shavouot.

Nous la récitons d’ailleurs chaque jour dans la prière du matin, pour ceux qui ont la chance de la faire intégralement :

« Yehouda Ben Téma omer : Evé az kanamer, vékal kanécher, verats katsévi. Végibor quéari la’assote retsone avikha chébachamaïm. Ou aya omer az panim lagéinom oubochète panim légan eden »…

« Yéouda fils de Téma dit : Soit hardi/effronté comme le léopard, léger comme l’aigle, rapide comme le cerf et fort comme le lion, pour faire la volonté de Ton père qui est aux cieux. Il disait aussi : la face effrontée finira à la Géhenne, alors que la face éhontée (c’est-à-dire marquée par l’humilité et la réserve) sera au Gan Eden ».

Nous apprenons d’ici, les attributs des animaux que nous devons acquérir afin de servir le Créateur.

Effronté comme le léopard signifie qu’il faut être insolent pour faire la Volonté d’Hachem malgré les agressions du Yetser Hara et des personnes qui peuvent se moquer de nous lorsqu’une Mitsva se présente à nous. La plupart des gens qui ne font pas Techouva en est empêchée par le regard des autres. A cela nos Sages répondent[1]: Mieux vaut passer toute notre vie pour des fous devant des hommes, et pas une seconde pour un Racha’ (impie) devant Hachem. Voilà pourquoi il faut avoir dans ce domaine l’impudence du léopard qui n’a peur de rien, ni personne.

Léger comme l’aigle : Il faut reconnaître que cette expression est assez insolite. N’y a-t-il pas des animaux plus légers que l’aigle ? Le papillon, la fourmi… J’avais entendu d’un ami, un commentaire merveilleux sur ce passage. L’aigle est le seul être capable de regarder le soleil en face sans se brûler les yeux. Dans notre tradition kabbalistique, Hachem est comparé au soleil. On veut nous faire entendre, qu’il ne faut pas avoir peur de trop avancer dans la Tora et de trop s’approcher d’Hachem. De même que l’aigle se montre léger pour se rapprocher du soleil, nous devons l’être pour voler vers Hachem chaque jour un peu plus.

De même, « rapide comme le cerf » appelle à interprétation. Qu’en est-il du Jaguar, ou du cheval qui sont bien plus véloces ? En fait, nous savons que le cerf est l’un des seuls animaux à se retourner lorsqu’il court. Il nous enseigne que lorsqu’on a décidé de courir pour faire la Volonté d’Hachem, il ne faut pas oublier de nous tourner vers nos frères pour les faire avancer avec nous.

Enfin fort comme le lion : signifie que de même que le lion n’a peur de personne étant le roi de la jungle, de même l’homme doit se montrer impérial sur son Yetser Hara’ pour le vaincre afin de faire triompher la Volonté d’Hachem exprimée à travers la Tora.

Que nous ayons le mérite de voir le Beth Hamikdach et d’avoir notre part au monde futur, par le mérite de ces Midote vers lesquelles nous devons tendre.  

[1] Michna Edouyot 5,6 

SOURCE : http://www.torahdelumiere.com/248e-goutte-demouna-les-animaux-exemples-pour-servir-hachem

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.