Inondations: tragédie dans le sud du pays (avec mises à jour) – Shraga Blum

0
56

18h00: le Premier ministre Binyamin Netanyahou a fait savoir qu’il suivait les événements de près. Il s’est entretenu avec le commandant du Département opérationnel de Tsahal, général Nitzan Alon qui l’a tenu au courant avec les dernières informations. Le Premier ministre a déclaré: “Je soutiens les équipes de sauvetage et les forces de sécurité qui tentent de sauver des vies et retrouver des disparus suite à cette lourde tragédie. Nous prions tous pour de bonnes nouvelles”. Il reste un seul disparu.

17h40: des informations arrivant de plusieurs sources font maintenant état de neuf morts, dont plusieurs jeunes filles. Non confirmé officiellement.

17h23: deux jeunes sont encore portés disparus. Les recherches s’avèrent très difficiles, d’autant que la nuit commence à tomber.

16h58: le ministère de l’Education a publié un communiqué précisant qu’il n’était pas au courant de l’organisation de cette excursion.

16h53: le nombre de blessés dans un état critique a atteint le chiffre de huit. Certaines sources non officielles cependant indiquent hélas que la qualification de “blessés dans un état critique” signifie parfois qu’ils sont décédés mais que les familles n’ont pas encore été prévenues. Des précisions viendront plus tard.

16h40: cinq jeunes sont toujours déclarés disparus. De  nombreux axes routiers de la région ont été bloqués à cause du temps ainsi que de l’activité intense des équipes de sauvetage.

16h35: Le Grand rabbin d’Israël rav David Lau s’est entretenu avec les responsables de l’école où étudiaient ces jeunes. Il a appelé la population à prier pour les blessés et pour que soient retrouvés les disparus. « Tous les juifs sont solidaires les uns des autres et il faut réciter des tehilim pour ces jeunes », a déclaré rav Lau.

16h28: une partie d’un groupe d’une vingtaine de jeunes en excursion a été emportée par les flots dus aux inondations soudaines dans la rivière Tsafit (Arava). Certains jeunes avaient réussi à grimper sur les côtés au moment où les flots sont arrivés. L’autobus qui avait déposé le groupe aurait également été emporté sous la violence du courant. Un bilan provisoire fait état d’au moins sept jeunes dans un état critique, plusieurs disparus et plusieurs blessés. Les blessés ont été héliportés à l’hôpital Soroka de Beer Sheva qui a décrété l’état d’urgence comme dans des situations d’attentat d’envergure. Un centre d’information pour les familles ainsi qu’une cellule psychologique ont également été ouverts à l’hôpital.

Il s’agit de jeunes qui appartiennent à une école de préparation militaire (mekh’ina kdam-tsv’ait) d’une yeshivat-hesder.

D’importants moyens ont été déployés pour retrouver les disparus, notamment des unités de sauvetage de la police, de Tsahal ainsi que des volontaires.

Il faudra chercher où sont les responsabilités ou plutôt les irresponsabilités dans cette tragédie car de nombreux avertissements avaient été lancés dans le pays afin de s’abstenir de se rendre dans les lits des wadis à cause des fortes qui traversent le pays depuis mercredi et qui provoquent des inondations soudaines. Deux jeunes avaient déjà trouvé la mort en deux endroits du sud du pays à cause des inondations.

Le porte-parole de la police estime que les recherches se poursuivront durant toute la nuit et craint que le bilan ne s’alourdisse au fur et à mesure que les heures passeront.

Le conseil régional Tamar, qui longe le sud de la mer Morte a lancé un appel urgent pour dissuader les personnes de se rendre dans cette région au moins jusqu’à la fin de cette semaine. La particularité de ce genre de catastrophe est que les eaux arrivent de manière très rapide et violente.

 

blob:https://www.mako.co.il/f5ec344e-289c-414f-b0ca-b204107a8db2

Photo Flash 90

http://www.lphinfo.com/iniondations-tragedie-dans-le-sud-du-pays/

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.