Un maire français interdit d’entrer en Israël

6
128

Le ministre de l’intérieur Aryeh Deri a refusé lundi d’autoriser le maire de Gennevilliers, Patrice Leclerc, à entrer en Israël. Cette décision fait suite à la recommandation du ministre des affaires stratégiques, Gilad Erdan.

Leclerc est arrivé au point de passage d’Allenby en provenance de Jordanie avec sa femme lundi, affirmant qu’ils venaient en visite en Israël.

Un examen approfondi des contrôles aux frontières de l’autorité de la population a révélé qu’en novembre, Leclerc faisait partie d’une délégation de maires qui tentait d’entrer en Israël dans le but de rendre visite au terroriste Marwan Barghouti en prison, entre autres raisons.

L’arrivée de certains membres de la délégation a été empêchée à l’avance après que le ministre Deri ait annoncé qu’il leur refuserait l’entrée. Selon Deri, Leclerc savait que son entrée était interdite, mais a choisi de ne pas organiser son entrée avant son arrivée.

A la lumière de ce qui précède, en plus du fait qu’il a changé son histoire concernant la raison de sa venue en Israël, en compte tenu du fait qu’il fait partie du mouvement BDS, selon les informations fournies par le ministère des affaires stratégiques, Deri a décidé de refuser l’entrée de Leclerc en Israël une deuxième fois.

Deri a déclaré : « nous ne permettrons a quiconque qui agit contre Israël d’entrer en Israël pour agir et inciter contre l’état. C’est l’autorité qui m’a été donnée par la loi et je l’utiliserai aussi longtemps que je suis obligé de le faire, et aussi longtemps qu’il sera nécessaire d’empêcher l’entrée de personnes qui vont agir pour inciter contre Israël et appeler à son boycott. »

Le ministre des affaires stratégiques Gilad Erdan a déclaré : « ceux qui agissent pour boycotter l’état d’Israël n’entreront pas dans le pays, et encore moins dans le cas de quelqu’un portant une position officielle… Les règles du jeu ont changé et l’état d’Israël ne se retiendra pas contre les tentatives de boycotter et de nuire à Israël. »

Leclerc, membre du parti communiste français, à pousser Gennevilliers à reconnaître l’état fantôme de « Palestine ». La reconnaissance symbolique a été annulée en mars suite à la pression du gouvernement d’Emmanuel Macron.

Un maire français interdit d’entrer en Israël

Deri a déclaré : « nous ne permettrons a quiconque qui agit contre Israël d’entrer en Israël pour agir et inciter contre l’état. C’est l’autorité qui m’a été donnée par la loi et je l’utiliserai aussi longtemps que je suis obligé de le faire, et aussi longtemps qu’il sera nécessaire d’empêcher l’entrée de personnes qui vont agir pour inciter contre Israël et appeler à son boycott. »

Comments

comments

6 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.