En prévision du Yom HaZikaron, la journée de commémoration pour les soldats morts d’Israël et les victimes du terrorisme, qui sera célébré mercredi prochain, l’Institut National d’Assurance a annoncé vendredi que le nombre de civils tués dans des attentats terroristes depuis la création de l’état d’Israël en 1948 s’élevait à 3 134. Ce chiffre comprend également 122 ressortissants étrangers tués dans des attentats terroristes en Israël et 100 israéliens morts à l’étranger.

L’année dernière, entre le Jour de l’Indépendance et jusqu’à aujourd’hui, 12 israéliens ont été assassinés, le dernier étant Adiel Kolman, qui a été poignardé à mort à Jérusalem alors qu’il se rendait au Mur des Lamentations le mois dernier.

Les attaques terroristes ont fait 3 175 orphelins, dont 114 qui ont perdu leurs deux parents, 822 veuves et 926 parents endeuillés qui vivent parmi nous aujourd’hui.

Le directeur général de l’Institut National d’Assurance, Meir Spiegler, a déclaré que l’Institut considère le traitement et la réadaptation des victimes d’attentats terroristes et des familles de victimes comme une mission nationale de première importance, et qu’il agit pour aider les victimes. « Les victimes des attentats et les familles des victimes sont quotidiennement confrontées à des blessures physiques et mentales, et nous visons à leur fournir le soutien le plus approprié, et à aider au mieux de nos capacités avec la plus grande sensibilité et disponibilité. »

Le directeur général a ajouté qu’en 2017, la Division des Victimes d’Hostilités de l’Institut a versé 500 millions de shekels en allocation et en prestations à des milliers de victimes d’attentats terroristes et à leurs familles.

L’Institut National d’Assurance, dans le cadre de sa responsabilité pour le traitement des victimes des hostilités et des familles des victimes, s’occupe également de la commémoration de ceux qui ont péri. Le site « La’ad » (pour toujours) présente les histoires de 4 146 victimes décédées dans les hostilités depuis les premiers jours du sionisme moderne (en 1960) et jusqu’à aujourd’hui. Sur le site, les visiteurs peuvent allumer une bougie Yizkor virtuelle, écrire une dédicace personnelle à ceux qui ont péri et les partager sur les réseaux sociaux.

Cette année marquera la neuvième année au cours de laquelle un événement public conjoint aura lieu à la Knesset à la veille du Yom HaZikaron reconnaissant les soldats tombés au combat et les victimes du terrorisme.

La cérémonie officielle en mémoire des morts aura lieu mercredi après-midi à 13h00 sur le mont Herzl, en présence du président Rivlin, du premier ministre Netanyahou, du président de la Knesset, du président de la cour suprême et du chef d’état-major de Tsahal, entre autres.

Les chiffres derrière les attaques terroristes

En prévision du Yom HaZikaron, la journée de commémoration pour les soldats morts d’Israël et les victimes du terrorisme, qui sera célébré mercredi prochain, l’Institut National d’Assurance a annoncé vendredi que le nombre de civils tués dans des attentats terroristes depuis la création de l’état d’Israël en 1948 s’élevait à 3 134.

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here