Cachérisation des ustensiles pour Pessah

0
71

Cachérisation des ustensiles Par le Rav M Benitah chlita Dayan de la Kehilat Yéréim Paris (Yad Mordechai )  

1) Il est interdit d’utiliser pendant Pessa’h tout ustensile dont on s’est servi pendant toute l’année avec du ‘Hamets, à moins de le cachériser. Ceci inclut l’évier, le plan de travail dans la cuisine, la table etc…(Même si ces ustensiles sont restés longtemps sans être utilisés)

2) Dans la sidra Matot (Bamidbar 31-23) la Tora dit : ’’Tout ustensile qui a été utilisé avec le feu, doit être cachérisé par le feu, et toute chose qui n’a pas été utilisée avec le feu doit être cachérisée par l’eau.’’ A partir de ce verset, les ‘Hakhamim nous enseignent le principe de la cachérisation. C’est-à-dire que les ustensiles qui absorbent des aliments directement par le feu sans intermédiaire liquide (comme une broche ou une grille) doivent être portés à rouge par le feu (liboun ‘hamour). Les ustensiles qui absorbent des aliments par l’intermédiaire d’un liquide (comme les marmites) nécessitent une cachérisation par l’eau bouillante (hagala). Les ustensiles utilisés seulement à froid nécessitent seulement un bon nettoyage à froid. Cependant, s’ils sont lavés à chaud (évier ou lave-vaisselle) ils sont considérés comme des ustensiles utilisés à chaud. De même, s’ils ont contenu des liquides ‘Hamets pendant 24 heures (ou des alcools, même peu de temps) ils sont considérés comme utilisés à chaud.

3) Selon l’opinion du Michna Beroura, il est à éviter de cachériser un ustensile viande pour le rendre lait ou vice versa. Cependant, le ‘Hatam Sofer précise que si l’on cachérise un ustensile viande ou lait en vue de Pessa’h on peut l’utiliser ensuite comme on veut.

4) Par le système de la hagala (ébullition) on ne peut cachériser un ustensile que si ce dernier n’a pas été utilisé à chaud pendant 24 heures (Eno ben yomo). Cette condition est aussi valable si l’on veut cachériser un ustensile de viande ou de lait pour le rendre, par exemple, neutre, et surtout si l’on veut cachériser un ustensile qui a absorbé des aliments non cacher (pendant toute l’année).

5) Si l’on a cachérisé un ustensile non cacher pendant les 24 heures de sa dernière utilisation (Ben yomo) il faut attendre à nouveau 24 heures et le cachériser une seconde fois.
En revanche, si l’on veut cachériser un ustensile ‘Hamets (en vue de Pessa’h) pendant les 24 heures de sa dernière utilisation il faut consulter un Rav à ce sujet. Si l’on a versé de l’eau chaude pendant les 24 heures, il faut consulter un Rav pour savoir s’il faut le cachériser de nouveau. Selon les décisionnaires séfarades, si l’ustensile a été cachérisé pendant les 24 heures de non utilisation et que l’opération a été faite avant l’heure d’interdiction de consommer du ‘Hamets, on ne recommence pas la cachérisation.

6) La hagala ne s’applique que pour ce qui est absorbé dans les parois de l’ustensile et non pour les restes d’aliments encore collés sur les parois. En conséquence, avant la hagala, les ustensiles doivent être comme neufs. Il faut retirer toute rouille ou étiquette. Les traces colorées de rouille ou de saleté ne posent aucun problème.

7) Un ustensile qui comporte des fentes, trous, gravures ou plis doit être complètement nettoyé et surtout dans ces endroits. Il faut d’ailleurs faire attention entre les dents des fourchettes et aux trous de marmites qui comportent des vis.

8) On peut chauffer tout ustensile qui comporte de tels problèmes et qu’il est impossible de bien nettoyer, à l’aide d’une flamme à ces endroits afin de brûler ce qui aurait pu y rester. Il n’est pas nécessaire de rendre rouge ces endroits mais il suffit de chauffer jusqu’à ce que brûlent les aliments restants. On fait ensuite la hagala. Pour la même raison un ustensile fait en deux ou plusieurs pièces ne peut être cachérisé par la hagala (pour Pessa’h).

9) La hagala doit se faire avec de l’eau et non avec un autre liquide. Si l’on cachérise en versant de l’eau chaude sur l’ustensile, il faut absolument que ce dernier soit sec. Après la hagala il faut a priori rincer les ustensiles dans l’eau froide.

10) Les ustensiles en métal, en bois ou en pierre peuvent être cachérisés par hagala. Les ustensiles en faïence, porcelaine ou argile ne peuvent pas être cachérisés par la hagala. En cas de nécessité (comme pour la porcelaine) il faudra consulter un Rav pour savoir comment faire. Il faut éviter de cachériser les ustensiles en plastique qui ont été utilisés à chaud dans une marmite. Les autres ustensiles en plastique sont cachérisés de la même façon que celle par laquelle ils ont été utilisés. Pour ces ustensiles en plastique, certains répètent trois fois la même opération. Certains ne cachérisent aucun ustensile en matière plastique. Les tétines et biberons sont difficilement nettoyables et donc d’une manière générale il faut utiliser des neufs.

11) Si les ustensiles à cachériser sont relativement petits, on remplit d’eau une marmite cachère pour Pessa’h, chauffée jusqu’à ébullition, puis on y trempe les ustensiles à l’aide d’un panier ou d’une pince (cachère pour Pessa’h). Si l’on plonge un ustensile avec une pince, on doit le replonger en changeant de place la pince (afin que tout l’ustensile soit ébouillanté). Si pendant la hagala, l’ébullition de l’eau s’arrête, on attend qu’elle reprenne avant de retirer les ustensiles.

12) Un grand plateau qui ne peut être immergé en une seule fois peut être immergé en deux fois (ceci n’est pas valable pour la tevilate kélim – trempage au Mikvé d’un nouvel ustensile acheté à un non juif). Les couteaux sont aussi immergés dans l’eau qui bout sur le feu.

13) Une marmite trop grande pour être plongée dans une autre, doit être remplie d’eau jusqu’à ras bord et chauffée jusqu’à ébullition. Afin que même le bord des parois soit ébouillanté, il faut parallèlement à cette opération chauffer une pierre ou un objet en métal et le plonger ensuite à l’intérieur des parois pour faire déborder l’eau bouillante. On peut aussi créer ce débordement en versant de l’eau bouillante (d’une bouilloire électrique) sur l’eau de la marmite en ébullition.
Le couvercle d’une marmite doit aussi être immergé dans l’eau qui bout pour être cachérisé par hagala.

14) Un ustensile qui n’est ‘Hamets que parce qu’on y a versé des aliments chauds (et pas parce qu’on y a fait cuire) se cachérise de la même façon qu’on l’a utilisé c’est-à-dire en versant dessus de l’eau bouillante. Le plan de travail, en marbre, granit ou même en Formica, qui est au préalable complètement nettoyé peut être cachérisé en y versant de l’eau bouillante. Ceci est valable seulement si le plan ne comporte aucune fente. Le jet d’eau doit être rattaché à la bouilloire. Pour le Formica, certains le cachérisent en versant trois fois de l’eau bouillante. Il est quand même préférable de recouvrir le formica avec une toile cirée.
La table de cuisine se cachérise de la même façon en versant l’eau bouillante. Selon certains décisionnaires, il est préférable d’ébouillanter la table, le plan de travail ou l’évier de la cuisine avec une bouilloire électrique qui reste en permanence branchée (et constamment en ébullition). Cela est dû au fait que l’on dépose des aliments solides et chauds sur ces endroits, ce qui leur donne un statut spécial. Sur ces endroits, comme le marbre non recouvert ou l’évier, certains agissent de la façon suivante : on fait chauffer une brique qu’on dépose sur le marbre ou sur l’évier, et on verse l’eau bouillante sur la brique. Évidemment, si ces endroits ne peuvent être complètement nettoyés, on les utilise seulement en les recouvrant de tôle, de bois ou d’une nappe épaisse.
La table de la salle à manger (sur laquelle on ne pose généralement pas des marmites) doit être soigneusement nettoyée et recouverte d’une nappe.

15) Le  »doude » ou la bouilloire d’eau du Chabat sur lesquels on pose parfois les ‘halot sont considérés comme ‘Hamets. Du fait de la difficulté de bien les nettoyer à l’intérieur, il est à éviter de les cachériser (à moins qu’ils ne soient presque neufs).

16) Il est généralement difficile de nettoyer minutieusement les robots ou mixer et il est donc préférable de ne pas les cachériser pour Pessa’h.

17) L’évier de la cuisine en inox se cachérise de la manière suivante : Il faut tout d’abord le nettoyer de toute trace de saleté ou d’aliment et le laisser sans utilisation (tout au moins à chaud) pendant 24 heures. Le trou d’évacuation (ainsi que la petite grille de trop plein) peut être nettoyé avec du  »Décap- four » ou de la soude caustique afin de détruire toute trace d’aliment. On sèche complètement l’évier et on y verse l’eau bouillante en commençant par le fond, puis les parois et enfin le dessus de l’évier ainsi que la robinetterie. (On procède dans cet ordre afin que l’eau bouillante versée tombe sur des endroits secs). Au moment où l’on ébouillante la robinetterie, il est conseillé d’ouvrir le robinet d’eau chaude. Les éviers en céramique ou émail ne peuvent pas être cachérisés par la hagala. Il faut donc bien les nettoyer et ne pas les utiliser pendant 24 heures avant Pessa’h. Il faut placer une grille au fond de l’évier et poser une bassine (tout cela afin que les ustensiles ne touchent pas l’évier). Il est bien malgré tout d’ébouillanter l’évier après les 24 heures de non utilisation.

18) Le carrelage qui est au-dessus de l’évier et du plan de travail doit être soigneusement nettoyé et de préférence ébouillanté. Certains recouvrent ce carrelage de papier aluminium (ou de papier plastique) sur une hauteur équivalente à une marmite. Il faut de même nettoyer et, si nécessaire, recouvrir le dessous des placards situés au-dessus de la cuisinière afin d’éviter les retombées.

19) Le réfrigérateur ou le congélateur doivent être nettoyés seulement à froid. Certains ont l’habitude de recouvrir les grilles ou tablettes avec du papier. Tout cela est aussi valable pour les placards où l’on dépose de la nourriture.

20) La plaque de cuisson électrique ou vitrocéramique se cachérise de la façon suivante : On nettoie minutieusement toute la plaque et on porte à haute température les parties sur lesquelles reposent les marmites. Pour une plaque en vitrocéramique, il est préférable, dans la mesure du possible, de poser une espèce de grillage (cela laisse passer la chaleur et les marmites ne sont pas en contact) ou la plaque peut être recouverte d’un papier en aluminium très épais, dans lequel on aura fait des découpes au niveau des feux. On fera de même pour les plaques à induction. Pour les cuisinières à gaz, les grilles qui supportent les marmites peuvent être cachérisées en les chauffant dans le four (par pyrolyse ou à une température équivalente). Les parties entre les feux doivent être recouvertes de papier aluminium. Les parties qui ne touchent pas les marmites (par exemple les becs de gaz) ne nécessitent qu’un nettoyage. Avant d’acheter une plaque vitrocéramique il est préférable de consulter un Rav.

21) La plaque de Chabat (de toute l’année) doit être soigneusement nettoyée et recouverte de papier aluminium. Les nappes utilisées pendant toute l’année doivent être lavées à chaud (avec du détergent). Les nappes en tergal (qui se lavent seulement à froid) doivent être utilisées en les recouvrant d’un plastique.

22) Certains décisionnaires pensent qu’il faut éviter de cachériser le four électrique, à gaz, ou à micro-ondes.
Nous avons de même la coutume de ne pas utiliser pendant Pessa’h le lave-vaisselle de toute l’année.

23) Du fait de la difficulté de nettoyer la hotte de la cuisine, il est préférable de bien la nettoyer au détergent et de la recouvrir ensuite de papier aluminium (afin d’éviter les retombées). Si on veut absolument l’utiliser il faut consulter un Rav pour savoir comment procéder.

24) Selon les décisionnaires séfarades, les ustensiles en verre peuvent être utilisés après avoir été bien nettoyés. Selon les décisionnaires ashkénazes, les ustensiles en verre qui n’ont pas été utilisés à chaud ou avec des alcools sont cachérisés de la façon suivante : on immerge ces ustensiles dans une bassine d’eau froide, trois fois 24 heures. Toutes les 24 heures il faut changer l’eau (ce changement ne peut pas se faire pendant Chabat). Ceux qui ont été utilisés à chaud ne peuvent pas être cachérisés. Certaines communautés séfarades se comportent comme les achkénazim en ce qui concerne le verre.

25) La poêle ‘Hamets (dans laquelle on cuit avec de l’huile ou un autre liquide) se cachérise par hagala. Pour les achkénazim, la hagala ne suffit pas, il faut faire un liboun kal, c’est-à-dire chauffer l’intérieur de la poêle à une température telle que du papier noircirait à son contact extérieur. Une poêle ou un moule dans lesquels on cuit sans huile (à sec) nécessite un liboun ‘hamour, c’est-à-dire chauffer jusqu’à ce que le métal devienne rouge. La pyrolyse ne s’appelle pas un liboun ‘hamour.

26) Les dentiers se cachérisent de la manière suivante : ne pas les utiliser à chaud pendant 24 heures, les nettoyer minutieusement et ensuite verser dessus de l’eau provenant d’une bouilloire.
Les personnes qui ont un pansement dans une dent doivent le changer ou faire un plombage (ou couronne) définitif avant Pessa’h.
Dans le cas où cela n’est pas possible, il ne faut pas manger du ‘Hamets chaud pendant les 24h00 qui précédent Pessa’h.
Il en est de même pour les personnes qui portent des bagues aux dents. De plus, il faut se curer les dents méticuleusement avant l’heure limite de consommation du ‘Hamets.

27) Les bagues (bijoux)
doivent être nettoyées avec minutie. De même, il faut nettoyer les lunettes et autres objets du même genre qui peuvent être en contact avec du ‘Hamets.

28) On peut utiliser pendant Pessa’h les ustensiles qui ne sont pas en contact avec le ‘Hamets, tels que la bassine ou le broc de nétilat yadaïm du matin ou tous les ustensiles de la salle de bain.

29) Un ustensile non cacher et qui doit être trempé au Mikvé (parce qu’on l’a acheté à un non juif) doit d’abord être cachérisé et ensuite immergé dans le Mikvé.

30) Les ustensiles ‘Hamets qu’on ne veut pas utiliser doivent être nettoyés et enfermés. La coutume est de les inclure avec les lieux loués à un non juif (et cela à plus forte raison pour les ustensiles de pâtisserie qui se nettoient difficilement).
D’une façon générale, les décisionnaires pensent qu’il vaut mieux avoir des ustensiles réservés à Pessa’h plutôt que de les cachériser.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.