Le gouvernement israélien a annoncé lundi qu’il ne permettrait plus aux membres du groupes terroriste Hamas ou aux membres de leur famille immédiate à Gaza d’entrer en Israël avec un permis d’entrée délivré pour des raisons humanitaires, notamment pour se faire soigner dans des hôpitaux israéliens.

L’annonce a été faite lundi après que le gouvernement ait reconnu devant la cour suprême qu’il n’avait pas mis complètement en application une décision du cabinet de sécurité qui incluait des sanctions ciblant les leaders du Hamas.

En novembre dernier, une équipe juridique constituée par la famille Goldin a accusé le gouvernement de ne pas avoir mis en œuvre la décision du cabinet et a interjeté appel auprès de la cour suprême pour intervenir.

En aout 2014, les soldats israéliens Hadar Goldin et Oron Shaoul ont été tués lors de combats avec le groupe terroriste Hamas. Leurs corps ont tous deux été emmenés en captivité par des terroristes du Hamas dans la bande de Gaza et ont été détenus depuis lors. La famille Goldin a exigé que le gouvernement cible de manière agressive les dirigeants du Hamas pour les forcer à rendre les restes d’Oron et de Shaoul pour être enterrés en Israël.

Alors que le cabinet de sécurité avait décrété que le gouvernement devrait refuser l’entrée aux membres du Hamas et à leurs familles, ainsi que restreindre les droits de visite des terroristes du Hamas emprisonnés en Israël, les Goldin ont soutenu que le gouvernement n’avait pas pleinement mis en œuvre la décision, laissant à une poignée de chefs du Hamas la possibilité d’entrer en Israël.

Lundi, en réponse à une requête de la famille Goldin déposée à la cour suprême, l’état a admis qu’il n’avait pas encore pleinement mis en œuvre la décision du cabinet de sécurité. Dans la réponse à l’état, le gouvernement a affirmé que le conseil de sécurité national avait déterminé qu’il lui manquait les informations nécessaires pour déterminer quels membres du Hamas et de leurs familles étaient visés par l’interdiction.

Cependant, l’état a ajouté qu’il possédait désormais la capacité de distinguer tous les membres hauts placés du Hamas et leurs familles. En conséquence, le gouvernement a ordonné au coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires d’interdire l’accès aux membres du Hamas et à leurs familles immédiates, même pour des « raisons humanitaires ».

 

Les dirigeants du Hamas interdits d’entrer en Israël pour s’y faire soigner

En aout 2014, les soldats israéliens Hadar Goldin et Oron Shaoul ont été tués lors de combats avec le groupe terroriste Hamas. Leurs corps ont tous deux été emmenés en captivité par des terroristes du Hamas dans la bande de Gaza et ont été détenus depuis lors.

Comments

comments

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here