Sa maman se dénomme Ayala (1). Ce matin aux premières heures est né un garçon « Made in Israël ». Il est le premier né de l’année 2018 (plus de 180 000 bébés vont naître en Israël en 2018). Sa famille est heureuse et nous aussi. Nous souhaitons beaucoup de bonheur aux parents.

(1) Caractère du prénom ayala : -Ce substantif hébreu désigne la biche. Animal séduisant, alliant la liberté, l’énergie et la grâce, la biche est depuis toujours une image affectueuse de la jeune fille ou de l’épouse, voire même d’un jeune garçon. Déjà dans l’Ancien Testament (Genèse, chap. 49), Jacob compare l’un de ses fils, Mephtali, à une biche. Ayala est aujourd’hui un prénom très répandu en Israël. On commence à le voir apparaître dans plusieurs autres pays, en France en particulier.

LES CHIFFRES DU JOUR. Selon i24News. La population israélienne a augmenté de 165.000 personnes en 2017

A la veille du Nouvel An 2018, 8,793 millions de personnes vivent en Israël, selon les chiffres du Bureau central des statistiques. Parmi eux, 6.556 millions sont juifs (soit 75% de la population totale) et 837.000 sont arabes (21% de la population). 400.000 sont des Chrétiens non arabes et des personnes n’ayant pas d’affiliation religieuse (4% de la population).

Le comptage du Bureau central des statistiques n’inclut pas les travailleurs étrangers, qui étaient 170.000 à la fin 2016, ni les personnes entrées en Israël sans permis de séjour ou sans passer par un poste-frontalière. En 2017, la population israélienne a augmenté de 165.000 personnes : 180.000 bébés sont nés (74% de Juifs, 23% d’Arabes et 3% incluant les Chrétiens non arabes et ceux qui ne sont pas classés par religion), et 27.000 nouveaux immigrants sont arrivés en Israël dans l’année.

Par ailleurs, près de 10.000 autres immigrants sont arrivés, comprenant des « citoyens immigrés » nés d’un parent israélien à l’étranger et qui sont arrivés en Israël avec l’intention de s’y établir, ainsi que des immigrés dont la venue est validée par la loi israélienne. Les nouveaux immigrants en Israël viennent essentiellement de Russie (27%), d’Ukraine (25%), de France (13%) et des États-Unis (10%). Enfin, 44.000 personnes sont décédées en Israël dans l’année, tandis que les 8.000 Israéliens qui sont restés à l’étranger pendant plus d’un an ont été exclus du comptage du Bureau central des statistiques.

http://www.israelvalley.com/2018/01/01/mazel-tov-a-ayala-1er-bebe-de-2018-ne-nuit-18-000-bebes-an-israel/

 

Comments

comments

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here