« La décision conflit ou calme dépend de Gaza »

0
32

Trente-six diplômés, dont une femme, ont terminé le 175e cours de pilote de l’armée de l’air mercredi lors d’une cérémonie sur le terrain d’exercice de la base aérienne de Hatzerim.

Le premier ministre Benyamin Netanyahou a déclaré lors de la cérémonie que « la force aérienne est aujourd’hui au sommet de ses capacités – avec les meilleurs outils technologiques, les meilleurs avions du monde, les meilleurs pilotes du monde, avec des capacités offensives et défensives et avec une puissance de feu impressionnante qui peut atteindre à la fois des cibles à courte portée et éloignées si nécessaire. »

« Nous voulons que la population locale vive sa vie tranquillement et calmement, mais la décision de savoir s’il y aura du calme à Gaza dépend avant tout de Gaza », a déclaré le premier ministre. « Nous n’autoriserons ni ne tolèrerons aucune escalade de la part du Hamas, nous utiliserons les moyens à notre disposition pour protéger notre souveraineté et la sécurité des citoyens israéliens. »

Le ministre de la défense, Avigdor Liberman, a noté que la cérémonie s’est déroulée 35 ans après le déclenchement de la première guerre du Liban. « Si, D-ieu nous en préserve, une bataille dans le nord se développe à nouveau, le pouvoir (de l’armée de l’air israélienne) sera beaucoup plus impressionnant. »

« Les percées technologiques que nous avons connues au cours de la dernière décennie changent toutes les conventions et idées qui ont existé depuis la création de l’état d’Israël et de la force aérienne. Avions, drones, Dôme de Fer, Fronde de David et le système Arrow… A quoi ressemblera la force aérienne à l’avenir, dans 30 ans ? Nous avons déjà commencé nos discussions et recherches, et c’est l’une de nos missions les plus complexes à la veille du début des discussions sur le prochain plan. La force aérienne israélienne est la force écrasante de Tsahal, et dans les années à venir, il y aura plusieurs défis auxquels nous n’avons jamais fait face auparavant, » a ajouté Liberman.

« La décision conflit ou calme dépend de Gaza »

« Nous voulons que la population locale vive sa vie tranquillement et calmement, mais la décision de savoir s’il y aura du calme à Gaza dépend avant tout de Gaza », a déclaré le premier ministre. « Nous n’autoriserons ni ne tolèrerons aucune escalade de la part du Hamas, nous utiliserons les moyens à notre disposition pour protéger notre souveraineté et la sécurité des citoyens israéliens. »

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.