Le chef du Service de sécurité intérieure israélien a dressé le bilan des attaques planifiées sur le territoire de l’État hébreux en 2017, évaluant le travail du renseignement.

Le renseignement israélien a déjoué depuis le début de l’année 400 attentats, dont 13 attaques-suicides, a annoncé le chef du service de sécurité du pays Nadav Argaman, ajoutant que le travail des agents avait permis de réduire le nombre de passages à l’acte.

Parmi les attaques déjouées figurent par ailleurs huit enlèvements et 94 «sacrifices», terme utilisé par le Shabak pour désigner des attentats réalisés par des kamikazes aux motifs particuliers. Au total, les projets de 1.100 terroristes potentiels ont été ébranlés, selon M.Argaman.

Le responsable israélien a ajouté que les terroristes agissant seuls étaient parvenus à effectuer 54 attaques, soit la moitié du nombre d’actes de ce type perpétrés en 2016.Évoquant le Hamas, Nadav Argaman a indiqué que le groupe «cherchait à perpétrer des attentats en Cisjordanie et à déstabiliser la situation en Palestine». L’officiel s’attend à ce que la situation reste complexe à l’avenir mais note que le renseignement, aux côtés de l’armée et de la police, feront tout leur possible pour assurer la sécurité des citoyens.

Près de 400 attentats déjoués en Israël en un an

Le chef du Service de sécurité intérieure israélien a dressé le bilan des attaques planifiées sur le territoire de l’État hébreux en 2017, évaluant le travail du renseignement.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.