Un bébé qui naît. Une fleur qui éclot. Un patient en phase terminale qui guérit. Israël est une terre de miracles. Ils ne sont peut-être pas aussi impressionnants que celui de la victoire inattendue d’une petite armée ou d’une simple fiole d’huile brûlant huit jours entiers mais, à l’approche de Hannouka, ce sont aussi tous ces miracles dont il nous est donné d’être témoins de nos jours sur la Terre d’Israël que les Juifs du monde entier célèbrent.

Aperçu de ces miracles des temps modernes qui changent la vie et le quotidien israélien.

Révolution de l’innovation médicale

Des miracles se produisent chaque minute au Centre médical Sheba, l’hôpital le plus important d’Israël. Des naissances à la recherche médicale la plus récente et au développement de nouveaux traitements, Sheba sauve des vies et apporte de l’espoir aux Israéliens et au monde.

Le Centre médical Sheba est récemment devenu le premier hôpital israélien à obtenir une rémission totale chez les enfants atteints de leucémie, grâce à un traitement médical innovant, « la thérapie cellulaire CAR T », dans le cadre d’un essai clinique.

La thérapie cellulaire CAR T a enregistré un taux de réponse positive de 75% sur 17 patients traités au Centre médical Sheba qui n’avaient pas réagi aux traitements traditionnels du cancer qu’ils avaient subis auparavant.

Ce traitement de pointe utilise les propres cellules T des patients, prélevées sur leur système immunitaire et manipulées génétiquement en laboratoire afin de produire des récepteurs spéciaux appelés récepteurs antigéniques chimériques (CAR) qui sont ensuite armés et attachés à une cible particulière sur les cellules cancéreuses (un antigène).

Les cellules sont cultivées en laboratoire jusqu’à ce qu’elles se multiplient par millions puis sont réintroduites dans le patient.

« Nous avons le privilège de produire nos propres cellules ainsi que d’effectuer la recherche et les essais cliniques au sein de nos laboratoires, sans dépendre d’aucune entreprise du secteur de l’industrie pharmaceutique en Israël ou aux États-Unis » a confié le docteur Michal Besser de Sheba. Ce type de thérapie servira de plate-forme dans la lutte contre d’autres formes de cancer et d’autres maladies dans un proche avenir.

Développer le désert par l’innovation scientifique

En Israël, le développement du Néguev a depuis toujours représenté un défi unique, celui de transformer le désert en un terrain fertile d’innovations. L’Université de Ben Gurion a joué un rôle particulier dans ce combat, y encourageant activement l’innovation. Elle est à l’heure actuelle leader dans la recherche, notamment en matière de nouvelles technologies, de sécurité, d’énergies alternatives, d’eau et de robotique, et partage l’expertise de l’Université localement et dans le monde.

Une des découvertes les plus récentes d’un chercheur de l’Université fera réellement fleurir le désert et pourrait aider un milliard de personnes vivant dans divers endroits menacés de désertification.

L’Université a récemment publié une étude démontrant que le traitement des eaux usées en ayant recours à la biofiltration est des plus efficaces pour l’irrigation des sols arides et sableux du désert.

L’utilisation d’eaux usées non traitées provoque en général un phénomène appelé hydrophobicité conduisant l’eau à s’accumuler à la surface du sol au lieu d’être absorbé, comme c’est le cas avec l’eau douce. Ce problème disparaît rapidement après une pluie ou une irrigation avec de l’eau douce, choses restant rares en terres arides.

Les chercheurs de l’Université ont créé trois modèles d’eaux usées, respectivement non traitées, traitées et intensivement traitées, et ont montré que seules les eaux usées non traitées généraient l’hydrophobicité, et non les eaux usées traitées par la biofiltration.

« La réutilisation locale d’eaux usées pour l’irrigation est perçue comme étant de faible risque et constitue un moyen économique de réduire la consommation d’eau douce. Elle gagne grandement en popularité, à la fois dans les pays développés et les pays en voie de développement. » explique le professeur Amit Gross.

Révolution dans le vin  

Terre initialement aride, Israel est devenue le foyer d’une industrie agricole prospère. Exportant ses produits dans le monde entier, Israel a pris une place de choix sur la scène internationale.

En particulier, le monde du vin a accueilli avec beaucoup d’enthousiasme les vins israéliens, sous l’impulsion de la compagnie viticole Golan Heights Winery qui a su tirer profit du formidable potentiel de culture de la vigne dans la région des plateaux du Golan. Le premier vin qu’ils ont produit a remporté une médaille d’or à la compétition mondialement renommée Wine and Spirit à Londres, en 1987, plaçant pour la première fois les vins israéliens sur la carte. Outre créer des vins excellents, la compagnie viticole a également conduit une révolution scientifique qui a permis l’amélioration des récoltes, aussi bien quantitativement que qualitativement. En collaboration avec le physiologue des plantes, le docteur Michael Kopyt, Golan a initié le recours à des stations météo implantées localement afin de prévoir comment les ceps de vigne réagiraient aux conditions de météorologie. A terme, les vignes seront conçues de manière à nécessiter peu ou pas d’irrigation.

Aujourd’hui, les boutiques de vin et les chaines de supermarché autour du monde et en Israël offrent une importante variété de vins israéliens: des alliances, des vins issus de cépages uniques, des vins rouges, des vins blancs et des rosés, ils sont tous là. Des festivals du vin ont lieu dans tout le pays et rencontrent un succès continuellement croissant. Les meilleurs restaurants suggèrent les grands crus israéliens pour accompagner au mieux leurs plats gastronomiques.

Parmi les vins israéliens lauréats de médailles d’or cette année, figurent Yarden Cabernet Sauvignon 2013 qui a gagné le prix du « Meilleur Vin israélien » au prestigieux Prix international Mundus Vini cette année, Gamla Cabernet Sauvignon 2013 et Galil Mountain Meron 2013.

Foulés dans les temps bibliques – où le raisin était écrasé avec les pieds – ou choyés par les dernières technologies de nos jours, les raisins israéliens savent apporter une touche de finesse aux succès agricoles d’Israël.

Ce Hannouka, alors que nous célébrons la victoire des Maccabées, nous pouvons également nous réjouir des miracles modernes qui font d’Israël une vraie lumière pour les nations.

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here