Pour nous renforcer plus encore avant ce jour tant redouté, Yom Kippour, Rav Boubli nous a dispensé un cours hier soir. D’abord pour nous expliquer que si nous n’avons pas fait le Shalom avec l’autre, Yom Kippour ne sera pas complet. Nous avons l’obligation de demander « me’hila » aux personnes que nous aurions pu blesser sans le vouloir ou consciemment, mais pas seulement! A celles qui auraient suscité de notre part une rancune, des mauvaises pensées, quelque chose qui serait encore resté là, planté dans notre cœur.

Ce pardon ne doit pas se faire sur Facebook, whatsap ou à la ronde. On nous demande de le faire face à face, ou si ce n’est pas possible, par téléphone.

Un autre point important à écouter, l’explication de la principale prière de Yom Kippour, Néilah. Ecoutons le Rav, et b’H, quand nous serons sous le Talith pour les hommes, la tête plongée dans notre Sidour, bouleversés par les sons du Shofar, alors parlons Lui….Tsom Mohil le Koul’hem b’H

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here