L’Israel Air Force aurait bombardé cette nuit le centre de recherche scientifique (CERS) du régime Syrien, non loin de la ville de Masyaf, au nord de Homs…….Détails……..

Cette attaque arrive au lendemain de l’annonce faite par l’ONU accusant le régime Syrien d’avoir utilisé au moins 4 fois du gaz sarin contre des civils, la dernière fois au mois d’avril, attaque sur la ville de Khan Cheikhoun qui avait fait plus de 80 morts, hommes femmes et enfants.
C’est également en Avril qu’Israël avait admis pour la première fois avoir bombardé des convois transportant des armes sophystiqués qui étaient en route pour le Hezbollah, au Liban.
L’attaque de cette nuit a fait selon les médias Arabes 2 soldats tués et 3 autres blessés.
Rappelons que le centre de recherche scientifique produit des armes chimiques mais aussi des missiles du même type que ceux développés par l’Iran et la Corée du nord !

Ce centre produit également des missiles qui sont ensuite envoyés au Hezbollah, au Liban.
Il est possible que l’attaque de cette nuit ait visé un convoi destiné au Hezbollah qui quittait l’usine.
En effet, selon un journal Libanais opposé au Hezbollah, les convois qui auraient été détruits transportaient des armes pour le compte du Hezbollah et se dirigeait dans la région située entre les montagnes de Nahalal et de Brital au nord de la vallée de la Bekaa.
Pourtant, le régime de Assad, avec l’aide des Russes, avait placé en Syrie des batterie de missiles S-400 ainsi d’autres systèmes de défense anti-aérien.
L’attaque menée par l’Israel Air Force a donc probablement été menée par les nouveaux F-35 A, capable d’être invisible aux radars.

Les avions ont, selon des témoins Libanais, survolés le Liban avant de pénetrer en Syrie.
Un porte-parole de l’armée Syrienne a déclaré : « Cette attaque Israélienne agressive pourrait avoir des implications dangereuses pour la stabilité et la sécurité de la région ».
Les Autorités Israéliennes ont refusé de confirmer ou de nier leur implication dans cette attaque.
Le Major Général Amos Yadlin, directeur de l’Institut des études de sécurité nationale, a déclaré ce matin sur son compte Twitter « Qu’il faut se préparer à une éventuelle escalade de la Syrie, de l’Iran ou du Hezbollah ».
Yadlin a également déclaré que la présence de batteries anti-aériennes Russes en Syrie n’a absolument pas empêché l’attaque.

http://koide9enisrael.blogspot.co.il/2017/09/israel-aurait-bombarde-le-centre-de.html

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here