Le centre commercial Fashion Mall TLV à Tel Aviv, détenu par Gindi Investments, fait face à des défis difficiles, suite à des rapports de ralentissement de l’activité sur le site voisin de Sarona.

La société de comptabilité de BDO a publié cette semaine une revue peu flatteuse du centre commercial. Selon une évaluation réalisée par Moti Dattelkramer, jointe aux rapports financiers trimestriels de Gindi à la Bourse de Tel Aviv, la valeur de l’ensemble commercial a diminué de 40 millions de NIS (10 millions d’euros). À la fin du mois de juin 2017, la valeur du centre commercial était de 1,13 milliard de NIS, en baisse par rapport à 1,853 milliard de NIS à la fin de mars 2017.

©Youtube

Selon l’avis de BDO, la superficie louée du centre commercial a diminué de 290 mètres carrés, soit 1% de la superficie totale du centre commercial, pour laquelle seul un mémorandum a été signé, sans bail signé. Cela signifie qu’un ou plusieurs des clients qui ont signé un mémorandum au deuxième trimestre ont décidé de se retirer de l’opération, probablement en raison du manque d’activité dans le centre commercial. Les valorisations du centre commercial ont augmenté constamment depuis 2014, avant la chute du dernier trimestre.

L’augmentation de valeur des années précédentes a été attribuée grâce aux progrès réalisés dans la construction et la commercialisation de l’espace, en plus d’une réduction des éléments de risque.

Dans le cadre des ententes de gestion, les propriétaires du centre commercial ont supposé que le déficit mensuel de la société de gestion entre les produits et les dépenses serait de 4 millions de NIS par an. La raison en est que le centre commercial est en période d’exécution, et les locataires ne paient actuellement qu’un pourcentage de leur produit, et non le loyer.

28 000 mètres carrés du centre commercial, soit 87% de son espace total, sont actuellement occupés par 159 locataires. Le rapport indique que le loyer moyen dans les baux précédemment signés est de 310 NIS par mètre carré.

Deux facteurs apparaissant dans l’évaluation sont susceptibles de compromettre la valeur future du centre commercial. La première est la tendance à la hausse des constructions d’espaces commerciaux, susceptible d’avoir un impact négatif sur le produit des loyers et des frais de gestion à long terme. L’examen note que le ratio de l’espace commercial au nombre de résidents a augmenté ces dernières années de 0,9 mètres carrés par résident en 2009 à 1,04 en 2013.

Un autre facteur susceptible de nuire à l’activité dans le centre commercial est le shopping sur Internet, qui représente actuellement 5 à 8% du marché.

Ces évaluations s’ajoutent à la frustration des locataires sur le site, qui ont signalé un manque de clients depuis son ouverture, malgré un marketing intensif.

Les difficultés rencontrées par le centre commercial font partie des douleurs de naissance d’un centre commercial. La question est cependant de savoir si tous les partenaires auront l’endurance pour absorber les pertes attendues au cours des trois premières années.

Traduction Morie Sabban – 

Le nouveau Fashion Mall de Tel-Aviv n’arrive pas à attirer les clients !

Publié le : 2 septembre 2017 Le centre commercial Fashion Mall TLV à Tel Aviv, détenu par Gindi Investments, fait face à des défis difficiles, suite à des rapports de ralentissement de l’activité sur le site voisin de Sarona. La société de comptabilité de BDO a publié cette semaine une revue peu flatteuse du centre commercial.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here