En 2016, 1.534 million de musulmans peuplaient Israël, soit 17,7% de la population du pays

Le taux de croissance annuel de la minorité musulmane en Israël reste la plus importante du pays, selon le Bureau central des statistiques (CBS) qui a publié mercredi plusieurs chiffres sur cette communauté, à l’occasion de l’Aïd al-Adha, ou de la Fête du Sacrifice, qui a eu lieu ce week-end.

Ainsi, selon les données du Bureau, 1.534 million de musulmans ont résidé en Israël en 2016, ce qui représente 17,7% de la population du pays.

Au cours de la dernière année, leur nombre a augmenté de 36.000 personnes. Le taux de croissance annuel de la population musulmane est resté constant au cours des trois dernières années, restant à 2,4% par an.

Jérusalem est la ville où vit le plus grand nombre de musulmans du pays avec, 320.000 âmes, soit, 36,2% de la capitale du pays et 21% du nombre total de musulmans en Israël. La deuxième plus grande concentration de musulmans au pays se trouve dans la ville de Rahat, au Néguev (64.300 résidents musulmans).

Le taux de fécondité dans la communauté musulmane tend cependant à diminuer : il est ainsi passé de 4,7 enfants par femme en 2000 à 3,2 aujourd’hui. Ce chiffre reste toutefois le plus important en Israël, et reste plus élevé que celui des Juifs, des Druzes et des Chrétiens.

Les chiffres du Bureau central des statistiques indique par ailleurs que la population musulmane est relativement jeune : environ 35% des musulmans en Israël ont entre 0 à 14 ans (soit 534.300 individus), alors que seulement 3,9% de la population a 65 ans et plus (soit 59.800 personnes).

Concernant l’emploi, le taux de chômage chez les musulmans est de 6,7. Il est donc beaucoup plus élevé que le taux de chômage des Juifs et des Chrétiens (4,5%) et légèrement supérieur celui des Druzes (6,2%).

Dans l’enseignement supérieur, le nombre de diplômés a légèrement augmenté, passant 7,7% par rapport aux 7,3% de l’année dernière, mais ce taux reste encore bien en-deçà que le taux de diplômés dans la population globale, soit 18,8%.

L’Aïd al-Adha célèbre la fin de l’année musulmane et le pèlerinage à La Mecque (Hajj). Ceux qui ne peuvent pas faire le pèlerinage offrent un agneau en sacrifice aux membres de leur famille ou aux pauvres.

Israël: le taux de croissance des musulmans reste le plus important du pays

Le taux de croissance annuel de la minorité musulmane en Israël reste la plus importante du pays, selon le Bureau central des statistiques (CBS) qui a publié mercredi plusieurs chiffres sur cette communauté, à l’occasion de l’Aïd al-Adha, ou de la Fête du Sacrifice, qui a eu lieu ce week-end.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here