Le Maire de Stains, Azzedine Taïbi, va accueillir du 12 au 26 juillet une délégation de huit enfants de prisonniers palestiniens.

Officiellement, la mairie affirme que c’est pour « Sortir ces enfants du cycle de la violence et de l’occupation quotidienne, ou tout simplement leur permettre à eux aussi d’avoir droit à une part d’enfance. »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Comme le Hamas occupe Gaza, et que l’Autorité palestinienne occupe la Judée Samarie, on comprend bien que ce maire se soucie du sort pénible des enfants, lesquels sont injustement incités à haïr les juifs dans leurs livres d’école.

Certains citoyens se plaignent, cependant car «ils ne voient pas l’intérêt local de cette initiative ».

Ils ont raison.

Selon le budget 2016 de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas paye aux 26 800 familles de moudjahidines (définition du musulman qui se livre au jihad et se sacrifie pour Allah), un total de 183 millions de dollars par an, tandis que les 6 500 terroristes prisonniers, dont les pères des enfants invités à Stains, reçoivent 135 millions de dollars de « salaire » par an.

Si l’on fait une règle de trois, cela veut dire que les familles des terroristes emprisonnés reçoivent environ 21 000 dollars par an, un chiffre à comparer au salaire moyen dans les territoires disputés, qui est de 5 000 dollars par an (et beaucoup gagnent bien moins que ça).

Azzedine Taïbi, en bon communiste se justifie par un mensonge que les journalistes ne lui contesteront pas : « Nous ne vivons pas coupés du reste du monde. Quand la dignité humaine est attaquée, quel que soit l’endroit où cela se passe, nous sommes tous concernés. » Etrangement, il n’a pas invité d’enfants africains qui ne mangent pas à leur faim chaque jour, et vivent dans la vraie misère, eux, parce que les inviter ne permet aucun bénéfice politique. Hypocrites communistes, comme toujours.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Sources :

Stains et le Secours populaire offrent des vacances à des enfants palestiniens

En partenariat avec le Secours populaire Français de Seine-Saint-Denis, la ville de Stains accueillera du 12 au 26 juillet une délégation de huit enfants de prisonniers politiques palestiniens. Objectif affiché par la mairie :  » Sortir ces enfants du cycle de la violence et de l’occupation quotidienne, ou tout simplement leur permettre à eux aussi d’avoir droit à une part d’enfance.

L’Islam avance : Azzedine Taïbi, le maire communiste de Stains, invite des enfants de terroristes palestiniens. Pour les récompenser d’avoir tué des juifs ?

Le Maire de Stains, Azzedine Taïbi, va accueillir du 12 au 26 juillet une délégation de huit enfants de prisonniers palestiniens. Officiellement, la mairie affirme que c’est pour  » Sortir ces enfants du cycle de la violence et de l’occupation quotidienne, ou tout simplement leur permettre à eux aussi d’avoir droit à une part d’enfance.

Comments

comments

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here