L’assassinat visait à « venger la mort » du terroriste du Hamas Mazen Faqha, abattu devant chez lui à Gaza

Les services de sécurité du Shin Bet et la police israélienne ont arrêté trois Arabes israéliens, soupçonnés d’avoir projeté l’assassinat d’un officier de l’armée israélienne pour « venger » la mort du terroriste Mazen Faqha, un commandant de la branche armée du Hamas, abattu de plusieurs balles devant chez lui dans la bande de Gaza le 24 mars dernier.

Sept autres suspects ont été arrêtés pour trafic d’armes dans le cadre de l’enquête.

Les services de sécurité ont découvert le projet de « vengeance » du groupe, après avoir appréhendé sept habitants de la ville de Jaljulia (centre d’Israël), soupçonnés de se livrer au trafic d’armes.

L’un d’entre eux, Mahmoud Muhammad Abed Al-Karim Daud, a avoué pendant l’interrogatoire que deux de ses frères impliqués dans un projet d’assassinat, a révélé jeudi le Shin Bet.

Les deux frères, également originaires de Jaljulia, sont Adam Ismail Muhammad Faqi, 25 ans, connu des services de police, et Firas Ismail Muhammad Faki, 27 ans, repéré par les services de sécurité pour son soutien à l’État islamique et pour avoir mené des activités criminelles dans sa ville natale.

Au cours de l’enquête qui a suivi, les forces de sécurité ont découvert qu’Adam Faqi avait été recruté en 2014 par son demi-frère Muhammad et un autre homme, Hassan Al-Matsi, tous deux membres du Hamas en 2014, lors d’un mariage d’un membre de sa famille dans la bande de Gaza.

Adam a suivi une formation dans le maniement des armes avec un agent du Hamas Hassan Jabari, frère d’Ahmad Jabari, l’ancien chef de l’aile militaire du Hamas, tué en 2012 lors de l’Opération Pilier de défense.

En avril dernier, le jeune Arabe israélien a été sollicité pour tuer un officier de l’armée israélienne, « en représailles » de la mort de Mazen Faqha.

Mazen Faqha

Pour préparer l’attaque, Adam a reçu comme directives d’acquérir des armes et de recruter un complice.

Adam et Fares Faqi se sont rapprochés d’un autre résident de Jaljulia, Yassin Mar’ari, et ont tenté d’acquérir deux pistolets silencieux pour mener à bien leur dessein avant d’être finalement arrêtés.

Dans un communiqué, le Shin Bet a souligné le danger posé les liens troubles entre les criminels et les terroristes, et le passage d’armes entre les uns et les autres.

Le service de sécurité israélien a également insisté sur le fait que le Hamas « exploite la politique humanitaire israélienne » dans la bande de Gaza, qui inclut notamment le droit des Palestiniens de se rendre en Israël pour recevoir des soins médicaux ou effectuer des visites familiale, à des fins terroristes.

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/147351-170608-trois-arabes-israeliens-soupconnes-du-projet-de-meurtre-d-un-officier-de-l-armee

 

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here