Loin d’être positive pour eux, l’éducation moderne impose des barrières à la croissance de nos enfants qui, du jour au lendemain ne sauront pas se débrouiller seuls.

L’éducation moderne se charge d’analyser et d’organiser chaque détail de la vie des plus petits. Elle ne laisse aucune marge d’improvisation, pour profiter ou vivre comme un véritable enfant.

Il est vrai que les enfants apprennent beaucoup plus vite. C’est une étape fondamentale pour retenir beaucoup de choses qui leur serviront dans l’avenir.

Cependant, il y a quelque chose de beaucoup plus important : être heureux.

L’éducation moderne limite

Dans l’éducation moderne ce sont les parents les plus grands responsables du fait que les enfants ne profitent pas pleinement de leur enfance.

Par des cours extrascolaires ennuyants, une routine terrible, les plus petits apprennent très tôt ce que signifie avoir des responsabilités, des horaires précis et peu ou pas de temps pour les loisirs.

On donne la priorité à l’éducation ou, plus encore, à l’intériorisation de concepts tandis qu’on laisse de côté le développement de la personne.

Les enfants ne s’ennuient pas, c’est vrai ; cependant l’ennui, le jeu et avoir du temps à perdre sont trois choses que les adultes voient mal, mais qui leur permet de développer leur créativité.

Une créativité qui, peut-être, leur sera nécessaire dans leur futur travail. Une qualité très bien vue et, de nos jours, largement nécessaire.

Toutefois, si depuis leur plus tendre enfance ce ne sont que des normes et de l’organisation, s’ils ne jouent pas maintenant, quand le feront-ils ?

Les caractéristiques des parents qui asphyxient

En tant que parents, parfois nous ne nous rendons pas compte que nos enfants vivent exactement comme nous. Aurions-nous si vite oublié notre propre enfance ?

Pour cela, il est important que nous fassions un peu d’autocritique, afin de nous identifier avec ce genre de parents qui nous asphyxient, qui nous étouffent et qui organisent le quotidien ou la propre vie de nos enfants.

  • Ils contrôlent la vie de leurs enfants. A cette heure il a football, là il a cours d’anglais, à 18h le goûter… Il n’existe aucune marge pour ne pas savoir quoi faire, pour se distraire et ne penser à rien.

Tout est organisé, jusqu’au moindre détail.

  • Ils oublient les rêves de leurs enfants. Peu importe ce qu’ils veulent. Ils doivent s’adapter à ce que leurs parents veulent.

Par exemple, peu importe s’ils n’aiment pas trop les cours de guitare. Comme l’un des parents n’a pas pu étudier cet instrument, il laisse son enfant réaliser son propre rêve.

  • Les valeurs deviennent des doctrines à propos desquelles on ne peut douter ni réfléchir. Ces parents ne tolèrent pas que leurs enfants pensent différemment d’eux.
  • Les enfants ne sont pas considérés comme des personnes, mais comme des possessions de valeur qu’il faut façonner à leur image, similaires, afin qu’ils aient du succès à l’avenir.
  • La liberté des plus petit-e-s

Nous devons permettre à nos enfants d’être libres. Qu’ils cherchent, qu’ils renforcent leur curiosité. Qu’ils puissent aussi s’ennuyer, se distraire, jouer et apprendre de leurs relations avec les autres.

S’il y a bien quelque chose que nous ne devrions jamais faire c’est empêcher que l’enfant pense par lui-même, qu’il croit que tout ce que nous disons est vrai et qu’il ne puisse pas réfléchir ni avoir un avis contraire.

S’il y a quelque chose qu’en tant qu’adultes nous savons c’est que le monde n’est pas vu de la même manière par tout le monde et que la diversité des points de vue et d’opinions l’enrichit.

Ne cherchons pas à éduquer des enfants parfaits. Laissons nos enfants se tromper, apprendre de leurs erreurs, tomber et se relever, découvrir ce qu’ils aiment et qui les rend plus forts.

Mais surtout, donnons-leur beaucoup d’amour, passons du temps de qualité avec eux et faisons des choses divertissantes.

Ne rejetons pas les rêves ou les illusions à cause de nos propres croyances ou préjugés. Si votre enfant veut faire de la danse, laissez-le faire ! S’il veut chanter ou monter à cheval, qu’il le fasse.

Nous ne vivons pas pour les limiter, cela ne sert à rien. Ils doivent ressentir et vivre au maximum.

Qui sait ce que le futur leur réserve. Mais nous savons ce que le présent leur offre. Un endroit plein d’amour, de compréhension, de divertissement et de joie.

Nous asphyxions nos propres enfants. Ne pratiquons pas l’éducation moderne. Permettons-leur d’être libres.

L’éducation moderne impose une camisole de force aux enfants – Améliore ta Santé

Loin d’être positive pour eux, l’éducation moderne impose des barrières à la croissance de nos enfants qui, du jour au lendemain ne sauront pas se débrouiller seuls. L’éducation moderne se charge d’analyser et d’organiser chaque détail de la vie des plus petits. Elle ne laisse aucune marge d’improvisation, pour profiter ou vivre comme un véritable enfant.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE