Cette bande de terre, qui court d’Ashkélon en Israël à la frontière égyptienne, le long de la Mer Méditerranée, est citée plus d’une fois dans nombreux livres de la Bible.

À l’origine, la Bible souligne que ce territoire a été attribué à la tribu juive de Juda. Isaac, l’un des trois patriarches du judaïsme, est né à mi-chemin entre Beersheba et Gaza. Après son installation en Terre de Canaan, son père Abraham expérimente déjà les difficultés avec les peuples qui s’y sont installés  arbitrairement (Genèse 20: 1-3, 11-12, 26: 1, 7). Le roi David reprend Gaza vers l’an 1 000 avant notre ère. La capitale du même nom, centre d’études talmudiques et kabbalistiques, est le principal port du commerce juif.

C’est là que Dalilah séduit Samson afin de révéler le secret de sa force et le conduire à sa chute. Les prophètes Amos et Sophonie, également, annoncent que Gaza sera abandonnée. Les Maccabées la reprennent aux Romains, comme il est dit dans leur Livre (1:15) : « Puisque des misérables se sont emparés du royaume de nos pères, que je veux le revendiquer afin de le rétablir tel qu’il était auparavant. »

Les Juifs sont présents à Gaza depuis plus de 2 000 ans

Sur plus de 4 000 ans d’histoire, Gaza est continuellement conquis par les civilisations, dynasties et empires qui se succèdent et qui aujourd’hui n’existent plus. Après l’Exode biblique, au temps des Juges, par exemple, la région tombe sous le contrôle des Philistins, ce peuple égéen, parmi les « Peuples de la mer », qui tentent, jusqu’à sa disparition à partir de l’an 722 avant notre ère, d’envahir l’Egypte et de conquérir cette terre. Le plus connu et le plus cruel d’entre eux, vaincu par le roi David, s’appelle Goliath.

Au moment où les Arabes envahissent le pays, au septième siècle de notre ère, les Juifs sont présents à Gaza depuis plus de 2 000 ans. En 1929, les britanniques font évacuer toute la communauté juive par crainte d’un pogrom massif après que le massacre des Juifs d’Hébron par la population arabe locale. Gaza devient une nouvelle fois,  zone de conflit et de confrontation avec des occupants qui s’y révèlent plus qu’hostiles.

http://coolamnews.com/jamais-gaza-juive/

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE