À une quinzaine de jours du début de l’élection présidentielle, les partis sont en ordre de bataille. Alors qu’une victoire de François Fillon est mise en doute dans les sondages, l’orientation des soutiens du candidat de la droite et du centre pourrait sceller une victoire de Marine Le Pen au second tour. C’est du moins le calcul du Front national, selon des informations révélées la semaine dernière par Le Figaro .

Pour s’attirer les bonnes grâces des ténors de la droite « décomplexée », le parti frontiste a concocté une liste de 19 personnalités politiques considérées comme « compatibles » avec le FN en cas de défaite de leur candidat. La consigne est claire : « soutenir » ces élus.

Parmi ces noms qui circulent dans les coulisses frontistes, le plus étonnant est sans doute celui de Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la France. Ce dernier, contacté par nos confrères du Lab d’Europe 1, a cependant qualifié cette information d’ « absurde ». Agacé, il ajoute : « Je m’en fiche complètement. Ce sont toujours les mêmes manœuvres… Je suis candidat et si on pouvait arrêter de parler du FN et parler des autres patriotes, ça serait bien. »

Également présents dans les petits papiers du parti, parmi les personnalités susceptibles de rallier le FN : Jean-Frédéric Poisson, Charles Beigbeder, Jacques Bompard, François-Xavier Bellamy, Thierry Mariani, Alain Marsaud, Bernard Carayon, Jacques Myard ou encore Henri Guaino (…)

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here