À l’occasion de la 37e édition du Salon du livre, qui se termine ce lundi 27 mars Porte de Versailles, Israël fait, comme chaque année, le bilan de cet événement.

Sur le plan médiatique la présence des auteurs israéliens, pourtant bien réelle, a été très peu célébrée. Incroyable mais vrai, c’est la Bimbo Nabila qui a été “vendue” au médias par ce salon de plus en plus étonnant qui mélange sans sourciller livres pornos et érotiques et livres d’auteurs!

Selon lefigaro.fr : »Sous haute protection, la starlette de téléréalité a attiré la foule à la porte de Versailles, à Paris, où elle assurait la promotion de son autobiographie Trop vite. Nabilla Benattia a fait sensation au Salon du livre à la porte de Versailles. Ses supporters se sont déplacés en nombre pour rencontrer la jeune femme âgée de 25 ans venue pour vendre son autobiographie Trop vite (2016) au stand de l’éditeur Flammarion à 18 heures 30. Une vingtaine de photographes professionnels se sont aussi déplacés spécialement pour l’occasion.

Accompagnée par son compagnon Thomas Vergara, l’icône de l’émission Les anges de la téléréalité avait annoncé son apparition à «ses petits shampoings», sa communauté de fans, quelques jours auparavant sur son compte Twitter. Sur place, elle a signé près de 200 dédicaces, et posé sur des dizaines de selfies.

Par anticipation, le Salon du livre avait prévu d’encadrer sa venue avec l’emploi d’un agent de sécurité personnel pour la bimbo, auquel se sont ajoutés trois autres gardes le jour même. Un dispositif exceptionnel pour les artistes, mais nécessaire pour celle qui a, plusieurs fois déjà, créé des rassemblements importants de foules dans des centres commerciaux entre autres. ».

LE PLUS Malgré l’influence des médias audiovisuels et de l’Internet, le nombre de publications imprimées en Israël est en nette augmentation. Ce sont 8.867 publications qui ont été éditées en Israël ily a deux ans, livres et brochures compris. Par rapport aux 5.261 titres parus en 2010, il s’agit d’une augmentation de 68% en quatre ans.

L’essor des ouvrages publiés s’explique par deux raisons principales : le nombre croissant de maisons d’édition et la baisse des coûts de fabrication d’un livre.

L’édition de livres nouveaux est concentrée sur trois sujets principaux : les ouvrages de religion et de réflexion juive (23%), la littérature (18%), les livres pour jeunes et enfants (15%).

85% des ouvrages parus en 2014 étaient écrits en hébreu ; le reste a été publié principalement en anglais (4%) et en russe (3%). Seulement 2% des livres sont publiés en arabe. Les livres en français ne sont que très marginaux dans l’édition israélienne.

 

http://www.israelvalley.com/news/2017/03/27/53083/la-bimbo-nabilla-attire-plus-qu-isra-l-au-salon-du-livre

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here