En juin 2016, deux motards volontaires du Maguen David Adom, Ram et Doron, ont été appelés au chevet d’une habitante de Nahariya, Carmela, qui venait de perdre connaissance. Arrivés sur les lieux, ils ont trouvé une mère de famille qui venait de subir un arrêt cardiaque en présence de deux de ses enfants.

Après avoir alerté les services d’urgence, ils ont tenté de la ranimer en attendant l’arrivée d’une ambulance. Après trois électrochocs, ils ont réussi à rétablir les battements de cœur de la patiente.  Quelques minutes plus tard, elle a commencé à reprendre connaissance. Mais c’est dans un état grave qu’elle a finalement été transportée à l’hôpital.

Elle est restée inanimée pendant deux semaines, sous anesthésie et respiration artificielle, avant de se réveiller. Puis elle a suivi un traitement pendant plusieurs mois avant d’être autorisée à rentrer chez elle.

C’est alors qu’elle s’est mise à chercher ses sauveurs. L’un d’entre eux était venu la voir à l’hôpital mais elle ne s’en souvenait pas en raison de son état.

Finalement, c’est ‘par hasard’ qu’elle les a localisés. Alors qu’elle marchait dans la rue à Nahariya, elle a aperçu deux motos du Maguen David Adom garées devant un magasin.

Elle a décidé de rentrer dans la boutique pour demander à qui ils appartenaient dans l’espoir de retrouver ses sauveurs par leur intermédiaire. Lorsqu’elle a raconté son histoire, les deux bénévoles ont compris qu’il s’agissait de la patiente qu’ils avaient secourue.

On imagine l’émotion des uns et des autres. Carmela a raconté : « J’ai été hospitalisée pendant deux mois et je tenais à savoir qui m’avait sauvé la vie. Et voilà que je les ai retrouvés de façon tout à fait inattendue et j’ai pu enfin les remercier. Grâce à eux, je peux voir aujourd’hui mes huit enfants, ils m’ont redonné la vie. Je leur suis profondément reconnaissante et surtout, j’admire leur travail. Cette rencontre était émouvante ».

Doron a raconté de son côté qu’il avait été extrêmement touché par cette rencontre ‘fortuite’. ‘Il m’a fallu quelques secondes pour reprendre mes esprits et comprendre la situation. Le sentiment d’avoir sauvé la vie d’une personne qui se tient devant moi et me parle grâce à moi est sublime ».

Ram a lui aussi indiqué qu’il avait été troublé jusqu’aux larmes par ces retrouvailles : « Elle nous a raconté qu’elle suivait un traitement et que son état de santé s’était amélioré, a-t-il indiqué. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement ».

http://www.chiourim.com/rencontre-emouvante-entre-patiente-sauveurs/

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE