Seul un sénateur républicain a voté contre la nomination, tandis qu’un sénateur démocrate a voté pour

Le Comité des affaires étrangères du Sénat des États-Unis a approuvé jeudi la nomination de David Friedman comme ambassadeur en Israël.

Seul le sénateur républicain Rand Paul a voté contre la nomination, tandis que le sénateur démocrate Bob Mendendez a voté en sa faveur. Après avoir été approuvée par le comité, la nomination doit maintenant être confirmée par le Sénat.

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump avait annoncé en décembre la nomination comme ambassadeur en Israël de Friedman, un avocat qui a dit désirer remplir sa mission « dans la capitale éternelle d’Israël, Jérusalem ».

L’ambassadeur nommé par Donald Trump devrait reprendre une promesse de campagne du républicain, qui a assuré que les Etats-Unis reconnaîtraient Jérusalem comme la capitale d’Israël et y installerait leur ambassade s’il devenait président.

La veille de l’investiture de Trump, le 19 janvier dernier, son porte-parole Sean Spicer, avait d’ailleurs déclaré lors d’une conférence de presse qu’une annonce sur le transfert de l’ambassade « interviendrait bientôt », incitant les journalistes à « rester à l’écoute ».

Deux jours plus tard, Trump et Netanyahou s’entretenaient au téléphone, sans que la question du transfert de l’ambassade américaine ne soit mentionnée dans les déclarations du cabinet du Premier ministre israélien et de la Maison Blanche.

Trump and Netanyahou
GPO

Fin janvier, un responsable palestinien a indiqué à i24NEWS que le projet de transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv vers Jérusalem n’était pas une priorité pour l’administration Trump.

« Nous avons reçu des garanties de la part de l’administration américaine sur le fait que le déplacement de l’ambassade n’était pas une priorité », a déclaré à i24NEWS le Dr Ahmed Majdalani, ancien membre du Comité exécutif de l’OLP.

« La promesse de Trump de déplacer l’ambassade n’était rien de plus qu’un slogan de campagne, mais la réalité est aujourd’hui toute autre », a-t-il indiqué avant d’ajouter: « Il réalise que désormais il y aura des conséquences ».

En outre, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont déclaré cette semaine que le transfert de l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem serait une « menace sérieuse pour la paix mondiale » après qu’une délégation du Congrès des États-Unis est arrivée samedi dernier en Israël pour examiner la question délicate du transfert de l’ambassade.

Likud MK Yehuda Glick, second left, Republican Congressman Ron DeSantis of Florida, center, and their staffs, meeting in Jerusalem on March 5, 2017.
Courtesy

« Le quartier du consulat américain me paraît un endroit idéal pour notre ambassade« , a déclaré le parlementaire républicain de Floride à la Chambre des représentants des États-Unis, Ron DeSantis dimanche, lors d’une conférence de presse à l’hôtel King David à Jérusalem.

Donald Trump avait pour sa part affirmé en février au quotidien israélien Israel Hayom que le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem est une décision « pas facile » à laquelle il réfléchit « très sérieusement » mais qui n’a pas encore été prise.

La nomination de David Friedman avait été immédiatement critiquée par les associations progressistes américaines, qui avaient dénoncé un choix « irresponsable » d’un « ami américain du mouvement de colonisation » en Judee et Samarie

 

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/ameriques/139677-170309-la-nomination-de-david-friedman-approuvee-par-le-comite-du-senat-des-etats-unis

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE