Le Beth Din vient de régler une affaire peu banale : il y a 28 ans, une femme s’est rendue au tribunal rabbinique de Jérusalem pour divorcer, se plaignant d’un mari joueur, buveur et violent qui ne subvenait pas aux besoins de sa famille.

Le couple a deux enfants. Le tribunal a tenu deux séances en présence de l’homme et de son épouse mais celle-ci n’a pas poursuivi la procédure, se concentrant sur l’éducation de ses enfants et sur son gagne-pain.

Les années ont passé et en décembre dernier, la femme s’est tournée une nouvelle fois vers le Beth Din par l’intermédiaire de son avocate pour lui demander cette fois de l’aider à retrouver son mari, disparu depuis leur séparation. Elle a alors été orientée vers le département chargée des ‘Agounot’, femmes qui n’ont pas obtenu le Guett et ne peuvent donc pas se remarier.

Arès quelques recherches, le mari a été localisé : c’est un sans-abri, qui vit à Jérusalem et dort dans un réduit près du marché de Mahané Yehouda.

Il est connu dans le quartier où il erre régulièrement. La Rabanout a tenté de le convaincre de se présenter de son plein gré pour remettre l’acte de divorce à son épouse.

Après quelques réticences et des menaces d’emprisonnement, il a compris qu’il était préférable qu’il obtempère et il s’est finalement rendu au tribunal rabbinique présidé par le rabbin Yossef Goldberg en présence des Dayanim Rav Mordeh’aï Ralbag et Rav David Berdugo. A l’occasion de cette rencontre, la femme a revu son mari pour la première fois après 28 ans.

Ce dernier a tenté quelques manœuvres pour tirer profit de la situation mais le Beth Din l’en a vite dissuadé et il a finalement accepté les conditions qui lui ont été imposées, remettant le Guett à sa femme.

L’avocate de l’épouse a remercié le Rav Goldberg qui, ‘par sa grande sagesse, a trouvé comment parler au mari’ et les deux juges rabbiniques qui ‘ont fait un travail excellent en convaincant le mari récalcitrant de donner le Guett sur place’.

http://www.chiourim.com/28-ans-apres-femme-retrouve-mari-devenu-sdf/

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here