Parachat Ytro et les minhaguim tunisiens.

Il est rapporté dans le livre Ale Adass que cette coutume concerne également Alger, Constantine, Bonn, Setif etTlemcen.

Le jeudi précèdant la lecture de la Paracha Ytro, on ne dira pas les ta’hanounim.

Ceci est rapporté dans le Kountras du Rav Meir Mazouz.

Une grande séoudah était donnée pour les garçons au cours de laquelle on utilisait des petites assiettes, verres et couverts. On distribuait, à ces enfants, une feuille que l’on appelait ‘’Ouarkat Ytro’’ où étaient écrits les Dix Commandements, les Bénédictions de la torah, ainsi que le Chéma Israël.

Plusieurs raisons sont données à cette coutume :

1 –il y eut une maladie qui tuait les jeunes garçons, qui se termina juste pour cette Paracha.

2 – Dans cette Paracha, nous recevons la Torah au mont Sinaï, dévoilement de la lumière Divine, ainsi que les Dix Commandements.

Ceci est rapporté dans le livre du Rav Kalfon Hacohen Brit Kehouna.

3 – Rav Bougid Saadoun zatsal nous dit que cette séoudah a été offerte pour la conversion de Ytro et le rejet total de l’Avoda Zara.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here