Le Hamas a qualifié l’attaque qui a fait 4 morts d’acte « héroïque »

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a promis jeudi que la fusillade meurtrière intervenue mercredi soir à Tel-Aviv sera suivie d’une « réponse décisive », rapporte le site Times of Israel.

Netanyahou, qui a atterri à l’aéroport Ben Gourion de Moscou peu de temps après la fusillade, a convoqué une réunion du cabinet restreint de sécurité jeudi à midi avec le ministre de la Défense Avigdor Lieberman, le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan, le chef de la police Roni Alsheich, le chef du Shin Bet Nadav Argaman et d’autres responsables pour envisager de nouvelles mesures sécuritaires, suite à l’attaque de Tel Aviv qui a fait quatre morts et six blessés

Les forces de sécurité israéliennes se préparaient jeudi à procéder à plusieurs arrestations en Cisjordanie, près de Hébron, ont rapporté dans la nuit les médias palestiniens.

Les deux terroristes palestiniens, auteurs de l’attaque, sont deux cousins originaires du village de Yatta (sud de la Cisjordanie) qui a été une zone militaire fermée par l’armée.

Selon des rapports dans la presse palestinienne, les terroristes ont été identifiés comme Mohammad Mousa Makhamreh et Khaled Ahmad Mousa Makhamrehen. La maison de l’un des deux hommes a été perquisitionnée et sa famille questionnée pendant la nuit par l’armée israélienne.

Les deux hommes ont été appréhendés peu de temps après la fusillade. L’un des deux a été blessé lors de son arrestation et a été transporté vers un hôpital pour se faire soigner.

La police a déclaré plus tôt que les deux agresseurs n’avaient pas de casier judiciaire et qu’ils étaient entrés illégalement en Israël.

« Acte héroïque » pour le Hamas

Si la piste des loups solitaires est pour l’instant privilégiée, l’organisation terroriste palestinienne Hamas a salué la fusillade dans un message sur Twitter, la qualifiant d’acte « héroïque », et laissé entendre que d’autres attaques auraient lieu pendant le mois du Ramadan, qui a commencé cette semaine.

Le groupe terroriste islamiste a déclaré que l’attaque était « un message des enfants de la résistance aux dirigeants de l’occupation, en particulier au ministre de la Défense Avigdor Liberman », qui a pris ses fonctions la semaine dernière.

Le chef du Hamas Ismail Haniyeh a qualifié le terroriste blessé de « héros » et a affirmé qu’il allait « prier pour son âme ».

Le parti rival du Fatah a affirmé dans un communiqué sur son compte Twitter officiel qu’Israël récoltait « les répercussions du choix de la violence contre le peuple palestinien »

Néanmoins, en Israël et dans le monde, les condamnations ont été nombreuses. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui revenait de Moscou dans la soirée, s’est rendu dès son atterrissage sur les lieux de l’attaque et a déclaré qu’il s’agissait d’un acte de « cruauté ».

« L’attaque a été faite par des gens qui n’aiment pas la vie », a-t-il ajouté, soulignant qu’une « plus grande tragédie avait été empêchée grâce à la détermination des citoyens, qui ont pourchassé les terroristes. »

Le représentant d’Israël à l’ONU, Dani Danon, a demandé au secrétaire général de l’organisation Ban Ki-Moon de condamner « l’incitation à la violence menée par l’Autorité palestinienne qui a conduit à cette attaque terroriste ».

Le président français François Hollande a condamné « avec la plus grande force l’odieux attentat », selon un communiqué diffusé par l’Elysée.

« La France adresse ses condoléances aux familles des victimes et exprime son total soutien à Israël dans la lutte contre le terrorisme », a ajouté le texte de la présidence française.

La diplomatie américaine a condamné cette attaque « effroyable », qui est l’une des plus meurtrières de la part de Palestiniens contre des Israéliens depuis le début d’une vague de violences en octobre.

La candidate démocrate à la Maison-Blanche Hillary Clinton a quant à elle offert ses condoléances aux proches des victimes, dénoncé l' »attentat terroriste brutal » et réitéré le « droit d’Israël à se défendre ».

L’envoyé spécial de l’ONU au Proche-Orient Nickolay Mladenov a lui aussi exprimé sa condamnation.

« Tout le monde doit rejeter la violence et dire non au terrorisme », a-t-il dit dans une apparente allusion aux dirigeants palestiniens.

La fusillade qui a eu lieu mercredi soir à Tel Aviv et qui a fait quatre morts intervient trois mois après la course fatale d’un terroriste palestinien le long de la promenade qui longe la mer, et au cours de laquelle un terroriste américain avait été tué.

source : http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/116142-160609-attentat-tel-aviv-netanyahou-promet-une-reponse-decisive

 

Comments

comments

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.