71% estiment que le monde a des exigences morales d’Israël qu’il n’a pas à l’égard des autres pays

Une majorité de Juifs israéliens estime que les relations de leur pays avec le reste du monde sont mises à mal par les appels récurrents au boycott d’Israël et à la couverture croissante des médias sur ce sujet, rapporte un sondage publié lundi.

Selon cette étude effectuée au début du mois de juin par l’Institut israélien pour la Démocratie et par l’université de Tel Aviv, 69% des Juifs Israéliens considèrent que les relations de l’Etat hébreu avec les autres pays « ne sont pas bonnes ».

7978476cd467308a029f3d3e1e3a6273b3cb23a2[1]

L’étude estime que cela démontre la prise de conscience du public de la détérioration du statut d’Israël sur la scène internationale. cette prise de conscience émanerait de l’accroissement des voix appelant au boycott d’Israël et de ses institutions.

En outre, 71% des personnes interrogées sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle « les pays du monde ont des exigences morales à l’égard d’Israël qu’ils n’ont pas à l’égard d’autres Etats qui sont dans des zones de conflit ». Cette opinion reflète un sentiment plus large selon lequel « le monde entier est contre nous », rapporte l’étude.

Fait intéressant, parmi les Arabes israéliens les résultats sont inverses, avec 58% des sondés qui décrivent la situation internationale comme étant « très bonne »; ou « modérément bonne ».

Cette opinion découlerait de l’idée largement répandue au sein du public arabe israélien selon laquelle, malgré les critiques internationales envers l’Etat juif, « en fin de compte les pays du monde acceptent sa politique, la preuve en est qu’ils n’agissent pas contre Israël même lorsque c’est possible ».

Le sondage montre également qu’une large majorité de Juifs israéliens (79%) sont opposés au boycott des marchandises provenant des implantations de Cisjordanie. Les opinions se répartissent en fonction des sensibilités politiques. 71% des électeurs de Meretz (gauche progressiste) confient qu’ils rejoindraient une action de boycott, alors que les électeurs des autres partis sont un minorité à penser de la sorte. Chez les Arabes israéliens, 59% d’entre eux affirment qu’ils respecteraient un tel boycott s’il était organisé.

Pour ce qui concerne la décision du Premier ministre Netanyahou de conserver pour lui-même le portefeuille des Affaires étrangères tout en offrant une grande partie des pouvoirs de ce ministère à un certain nombre de ministres (Affaires stratégiques, Renseignements, Coopération régionale, etc…), 62% des sondés sont catégoriques: cette décision nuit à la capacité d’Israël de gérer les Affaires diplomatiques et étrangères.

Dans l’ensemble, 58% des Israéliens, juifs comme arabes, ne sont pas satisfaits de la répartition actuelle des postes ministériels dans le nouveau gouvernement Netanyahou.

Source: i24news

Comments

comments

6 COMMENTAIRES

  1. Le monde est hypocrite ils ont. Des problemes dans leur pays a,les c’est tellement facile le juif est toujours a la mode plus de 300.000 cytoyens en Syrie sont morts mais cela intéressé personne en Afrique c’est pareille,mais Israël petit pays entoure de plus de 200.000.000 d’habitants alors D est grand et protégé âme Israël hai

    View Comment
  2. c est une erreure monumentale, car il y a que des cons bons a riens chomeurs,gauchistes et arabo musulman, qui ont le temps de manifester dans les rues, donc nous constatons de suede norvege danemark belgique paris ECT…..mais les gens occupers et qu ils ont une politique favorable a ISRAEL ceux la nous les voyons pas, donc nous avons beaucoups plus d amis d ISRAEL que d innemis

    View Comment

LAISSER UN COMMENTAIRE