Israël a dit qu’il travaillait en étroite collaboration avec ses alliés à l’étranger, pour suivre les occidentaux qui combattent en Syrie. On craint que ces militants n’attaquent des cibles israéliennes ou juives une fois de retour dans leur pays. Sur les quelque 10 000 combattants étrangers parmi les rebelles qui luttent contre le Président syrien Bachar al-Assad, environ 20% sont occidentaux, et ce chiffre ne cesserait d’augmenter.

SYRIENS COMBATTANTS

Les responsables israéliens de la surveillance de la Syrie devraient se réunir plus souvent avec ses homologues étrangers, et les missions diplomatiques israéliennes devraient regarder les visiteurs de plus près.

 

Les estimations israéliennes pour le nombre de combattants occidentaux en Syrie correspondent à ceux cités dans un rapport la semaine dernière, par le Centre international d’étude de la radicalisation, un partenariat de cinq universités basées à King College de Londres.

 

La guerre civile syrienne a indirectement aidé Israël en détournant son ennemi, le Hezbollah libanais, qui a envoyé de nombreux guérilleros se battre pour l’armée d’Assad. Le responsable a déclaré qu’Israël croyait qu’entre 10 000 et 15 000 membres du Hezbollah avaient combattu en Syrie, mais on ne sait pas combien de victimes du groupe soutenu par l’Iran ont souffert.

 

JN1

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here