L’animateur de CNN Rick Sanchez n’aime pas Jon Stewart, qui se moque souvent de lui dans le cadre de son émission The Daily Show. Dans une entrevue radiophonique diffusée hier, Sanchez, un Américaine d’origine cubaine, a même traité Stewart de «raciste» (bigot). Quand l’intervieweur Pete Dominick lui a rappelé que Stewart, un juif, était lui-même issu d’une minorité, Sanchez s’est esclaffé avant de laisser entendre que les juifs contrôlaient les médias, un classique de l’antisémitisme.

L’animateur radio a objecté qu’en tant que Juif, Jon Stewart fait lui-même partie d’une minorité. C’est là que Sanchez a dérapé : « Pardon, vous plaisantez ? …. Ouai, ouai des gens vraiment sans aucun pouvoir ». Et Sanchez de continuer : « Je vous dis moi que tous les gens qui dirigent CNN sont vraiment nombreux à être comme Stewart, et beaucoup des gens qui dirigent toutes les autres chaînes sont beaucoup comme Stewart ». Et encore : « Impliquer que d’une certaine façon les gens de ce pays qui sont Juifs sont une minorité opprimée ? Yeah »

Il y a quelques semaines encore, le même Rick Sanchez enchaînait les plateaux sur CNN pour présenter un livre autobiographique qu’il vient de publier aux Etats-Unis. Invité d’honneur de plusieurs émissions, il racontait comment enfant de pauvres immigrés cubains, il avait réussi une carrière exemplaire à la télévision. Très fier de son parcours et de sa latinité, Rick Sanchez en a fait aussi un de ses arguments face à Jon Stewart. « Je suis content qu’il ait grandi dans un foyer de banlieue de la classe moyenne au New Jersey avec tout ce qu’on n’a jamais pu imaginer » expliquait-il jeudi à la radio. Stewart et Colbert (un autre humoriste) font partie de ceux qui disent « J’aime les Noirs et les Mexicains », aussi longtemps qu’ils peuvent dire : « Allez, laisse moi te tapoter sur la tête. Bravo, Ricky, tu fais du bon travail ».Tel que le présente Rick Sanchez, le conflit opposerait donc ce qu’il appelle “l’establishement du Nord-Est” aux Latinos comme lui, venant d’un monde autrement plus difficile. Sans doute a-t-il mis là le doigt sur une fracture importante de la société américaine.

Comme le rappelle Brian Stelter du New York Times, Rick Sanchez était depuis longtemps déjà controversé à CNN. Du temps de l’ancien président de la chaîne, Jonathan Klein, il avait eu droit à un temps d’antenne allongé ces dernières semaines. Mais Klein vient lui-même d’être remplacé par Ken Jautz, qui n’a visiblement aucune indulgence pour Sanchez. Le communiqué de la chaîne annonçant vendredi le licenciement de Rick Sanchez est particulièrement cinglant: “Rick Sanchez ne fait plus partie de l’entreprise. Nous remercions Rick pour ses années de services et nous lui souhaitons bonne chance”.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here